AlgérieAMÉRIQUEEtats-UnisNews

Redha Malek : Les États-Unis attristes

Redha Malek : Les États-Unis attristes

Synthèse par : Abdelkader DJEBBAR

Le département d’État Américain a présenté ses condoléances et rendu hommage à l’ex-chef du Gouvernement Redha Malek, décédé ce samedi à l’âge de 86 ans des suites d’une longue maladie. Redha Malek a occupé le rôle d’ambassadeur de l’Algérie à Washington entre 1979 et 1982.

Nous sommes attristés d’apprendre le décès de l’ex-Premier Ministre Algérien Redha Malek. L’ex-Premier Ministre a été un partenaire de longue des États-Unis et bon nombre d’entre vous se rappelle qu’il a joué un rôle déterminant dans les négociations ayant mené à la libération des 52 otages de l’Ambassade Américaine à Téhéran en 1981 », a déclaré la porte-parole du département d’État, Heather Nauert.

« Durant le mois de mai de cette année, M. Malek a reçu notre Ambassadeur en Algérie à sa résidence pour un déjeuner de quatre heures. Il a longuement évoqué la force des relations bilatérales entre les États-Unis et l’Algérie et sa confiance dans le partenariat que nous avons, une confiance appelée à s’accroître dans les années à venir. Nous partageons cette confiance et présentons nos condoléances à la famille du Premier Ministre, à ses proches et au peuple Algérien », a ajouté la porte-parole du département d’État américain.

A.D

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :