Analyse

Qu’elle est belle l’Algérie en intifada pacifiste

Qu'elle est belle l'image de l'Algérie et de son peuple que donnent à voir au monde les marches et rassemblements qui ont lieu dans le pays depuis trois vendredis consécutifs. Hier troisième vendredi de ces manifestations populaires, il y a eu du sublime qui a effacé tous les clichés négatifs dont ont été assorties les visions sur l'Algérie et son peuple à l'international. 

Qu’elle est belle l’Algérie en intifada pacifiste

Oran par : Kharroubi Habib

Qu’elle est belle l’image de l’Algérie et de son peuple que donnent à voir au monde les marches et rassemblements qui ont lieu dans le pays depuis trois vendredis consécutifs. Hier troisième vendredi de ces manifestations populaires, il y a eu du sublime qui a effacé tous les clichés négatifs dont ont été assorties les visions sur l’Algérie et son peuple à l’international.

Il était sublime en effet que tant et tant d’Algériens toutes conditions d’âge, sociales et de sexe soient descendus dans les rues pour clamer leur rejet à la fois du cinquième mandat et du pouvoir qui veut le leur imposer, mais pacifiquement et dans une ambiance quasi festive désarmante malgré les réelles menaces qu’ils savaient planer sur eux du fait que le pouvoir aux abois pouvait être tenté de faire usage de la force contre leur contestation. En ayant encore été plus nombreux à participer aux marches anti-5ème mandat et anti-régime, les citoyennes et citoyens algériens ont administré la preuve que si le pouvoir s’entête à vouloir faire passer en force son projet de 5ème mandat surréaliste et humiliant pour l’Algérie, eux sont déterminés à lui faire échec par leur insurrection citoyenne mature et pacifique.

La démonstration grandiose qu’ont été les marches et rassemblements en ce troisième vendredi de contestation doit assurément interpeller la conscience et le patriotisme des décideurs du pouvoir algérien qui ont encore le bon sens de placer la souveraineté du peuple dont ils sont les fils au-dessus des intérêts claniques qui œuvrent à son contournement. Ce qu’ils devraient traduire en rejoignant sans ambiguïté le camp du peuple qui est dans les rues et mettre avec lui en marche le train du changement qu’il réclame. Que ces « décideurs » hésitent à sauter le pas en direction du peuple, leur attitude se comprend en raison qu’ils savent que le changement en question signifie leur effacement du régime qui va succéder au leur. Mais que de prétendus opposants à Bouteflika et à son régime font preuve de « frilosité » à rejoindre le mouvement populaire est signe qu’ils n’ont rien compris de quoi celui-ci est l’expression et ce qu’il entend faire aboutir.

C’est là l’explication du fait qu’alors que le peuple bat le pavé pour se faire entendre et réclamer la fin du régime honni et failli, ils en sont encore à cogiter sur des solutions qui offriraient une planche de salut à ce régime et donneraient quelques symboliques satisfactions à la contestation populaire. En ce moment où se joue l’avenir de l’Algérie dont le peuple est résolu à reprendre en main son destin, l’attitude de certains de ces acteurs politiques n’est pas que pitoyable, elle est aussi crime de non-assistance à peuple en danger qui sera retenu contre eux par leurs concitoyens et l’histoire.

Basta des propositions de solution à la crise que ces milieux ayant un pied dans le pouvoir et l’autre dans le mouvement populaire cogitent entre eux et qui ne se déclinent que comme des compromis dont le temps est passé balayé par l’intifada citoyenne qui sait ce qu’elle veut et ne s’en laissera pas dévier ou dévoyer.

KH.H

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :