Que se passe-t-il si vous êtes client d’un fournisseur d’énergie qui a fait faillite ?

Sepa Green Energy a perdu sa licence de fourniture d’énergie aujourd’hui. L’entreprise ne peut plus satisfaire aux conditions d’approvisionnement fixées par l’Autorité néerlandaise pour la consommation et le marché (ACM). Le fournisseur d’énergie avait 20 000 clients qui sont maintenant automatiquement transférés vers un autre fournisseur. Comment cela fonctionne-t-il ?

Les prix de l’énergie sont en forte hausse. Non seulement ici, mais aussi dans les pays qui nous entourent. Au Royaume-Uni, certains fournisseurs n’ont pas pu faire face à la hausse des prix et plusieurs parties ont fait faillite. Aux Pays-Bas, Welkom Energie a été la première victime des prix élevés de l’énergie, suivie par Enstroga, Allure Energie et Anode Energie. Sepa Green Energy est le cinquième d’affilée.

Mais que se passe-t-il si vous êtes client d’une telle entreprise ? Un premier réconfort : le poêle restera chaud et les lumières resteront allumées si votre fournisseur d’énergie fait faillite. « Aux Pays-Bas, nous avons fait en sorte que les consommateurs puissent partir du principe qu’ils recevront toujours du gaz ou de l’électricité », explique un porte-parole de l’ACM. Ce chien de garde supervise les entreprises énergétiques qui approvisionnent les consommateurs.

« Les entreprises doivent avoir une licence et avant qu’elles ne l’obtiennent, nous vérifions si elles peuvent offrir la sécurité de l’approvisionnement et si elles sont aussi financièrement en mesure de continuer à le faire. »

Les fournisseurs doivent offrir un aperçu un mois plus tôt

En outre, l’ACM vérifie une fois par an si les fournisseurs peuvent encore offrir cette sécurité. Normalement, l’autorité de régulation procède à cette vérification le 1er novembre, mais cette année, en raison de la hausse des prix du gaz, les fournisseurs ont dû prouver un mois plus tôt qu’ils pouvaient offrir cette sécurité d’approvisionnement.

« S’il y a des doutes, nous posons des questions à une entreprise et nous prenons des mesures. Dans des cas extrêmes, nous pouvons retirer la licence et ils ne peuvent plus approvisionner les consommateurs », a déclaré le porte-parole de l’ACM.

C’est ce qui est arrivé à Welkom Energie. Dans ce cas, les consommateurs sont automatiquement transférés vers un autre fournisseur. Le nouveau fournisseur vous contacte au sujet du nouveau contrat et des nouvelles conditions, puis vous pouvez, après une période de transition de 21 jours maximum, décider de rester ou de changer. Dans ce dernier cas, un délai de préavis de 30 jours s’applique, selon l’ACM.

Lire aussi:  Un Néerlandais aisé préfère s'acheter une Rolex plutôt que de ne pas recevoir d'intérêts sur son épargne | Economie

Toutefois, il est fort probable que les prix pratiqués par le nouveau fournisseur soient plus élevés que ceux auxquels vous étiez habitué, surtout si vous aviez un contrat à long terme. En effet, les prix sont aujourd’hui beaucoup plus élevés qu’un an auparavant, où ils étaient très bas, comme l’a calculé le site de comparaison Independer.

A la fin de la file d’attente des créanciers

Les consommateurs peuvent-ils faire quelque chose au cas où ? Non, pas beaucoup. Ce que vous pouvez examiner, c’est l’avance que vous payez à la compagnie d’énergie. De nombreuses personnes paient une avance élevée, déclare Gerard Spierenburg, porte-parole de l’Association des consommateurs.

Il s’agit d’un montant fixe qui est souvent plus élevé que les coûts réels. À la fin d’une année contractuelle, l’excédent est alors remboursé. « Mais vous perdez souvent cela si une entreprise fait faillite. Les consommateurs sont généralement à la fin de la file d’attente des créanciers. » Vous pouvez souvent ajuster cette avance si elle est trop élevée. L’Association des consommateurs vous conseille d’examiner de près votre consommation réelle, afin de ne pas avoir à payer de supplément par la suite.

Lire aussi:  Le prix du gaz augmente de plus d'un quart en une semaine

Si vous payez par prélèvement automatique, il est toujours possible d’annuler un paiement. Cependant, vous devez toujours payer pour ce que vous avez utilisé. Il est donc possible que vous preniez du retard dans vos paiements, selon un porte-parole d’ACM. « Vous ne saurez pas quelle est votre consommation réelle avant le règlement. » Si vous voulez savoir s’il est judicieux d’inverser le sens de la marche dans votre situation personnelle, ACM vous renvoie au Juridisch Loket.

Réfléchissez à la durée de votre nouveau contrat

L’association de consommateurs décrit trois scénarios différents lors de la conclusion d’un nouveau contrat, en raison de l’incertitude du marché. Vous pouvez opter pour un contrat d’un an dans l’espoir que les prix baissent à nouveau. Une autre option est un contrat pluriannuel ; c’est moins cher maintenant, mais peut-être pas l’année prochaine.

Ou vous optez pour des tarifs variables auprès d’un autre fournisseur. Selon le Consumentenbond, cela offre une certaine souplesse, mais n’est judicieux que si vous suivez vous-même le marché de près.

Ceci est une version actualisée d’un article paru le 9 décembre.

Related articles

Share article

Derniers articles

Comment se passe l’installation d’une pompe à chaleur ?

Dans la plupart des maisons en Europe, il existe plusieurs installations et dispositifs. La grande majorité de ces derniers a pour objectif de réduire...

Comment faire l’entretien d’un chauffe-eau ?

Parfois, la maintenance de votre chauffe-eau est imposée par la loi, pour vous permettre de bénéficier pleinement de toute sa performance, sur une longue...

Qbet : Bonus et avis sur ce casino !

Qbet fait partie des meilleurs casinos en ligne, qui existent sur internet. Ce casino met à la disposition de ses clients, plusieurs diversités de...

Quelle est la voiture hybride d’occasion la plus fiable ?

Les voitures hybrides sont plus utilisées en France et ceci est dû au fait que, les conducteurs sont tous à la recherche de moyens...

Quand et comment faire un bon nettoyage d’aquarium ?

Avoir un aquarium chez soi, c’est prendre la responsabilité de s’occuper d’un animal ainsi que les plantes qui s’y trouvent. Au fait, le fait...