Analyse

Quand les médias Français découvrent que l’ASL n’est pas «clean»

Quand les médias Français découvrent que l’ASL n’est pas «clean»

Par : Kharroubi Habib

Les médias Français qui couvrent du côté kurde Syrien la bataille dans l’enclave d’Afrin opposant l’armée Turque aux combattants de la milice kurde des YPG rapportent que les supplétifs Syriens qui participent à l’offensive lancée par Ankara se conduisent à l’égard des prisonniers tombant entre leurs mains et de la population civile avec une férocité et une barbarie qui ne le cèdent en rien à celles qu’ils ont dénoncées chez l’organisation terroriste autoproclamée l’Etat islamique.

Mais qui sont ces supplétifs syriens dont ils feignent de découvrir l’abominable nature barbare ? Ils sont tout bonnement les «soldats» de la pseudo-«armée syrienne libre» qui tant qu’elle a combattu les forces du régime a été présentée par eux comme étant le bras armé de l’opposition «modérée» syrienne. Quand alors il était fait état de ce comportement qui leur donne d’hypocrites frissons aujourd’hui, ces médias réduisaient les dénonciations qu’il suscitait comme émanant de propagandistes pro-régime.

C’est cette même «armée syrienne libre» qui se bat effectivement aux côtés des soldats turcs contre les Kurdes des YPG sans avoir renié ses méthodes de lutte qui sont tout aussi condamnables que ne le sont celles de l’Etat islamique. Il se trouve tout simplement qu’à la tutelle occidentale qui l’a déçue en ne lui fournissant pas toute l’aide qu’elle en attendait, cette pseudo-«armée syrienne libre» a décidé de substituer celle de la Turquie.

Si le noyau constitutif de la prétendue ASL a été au début du conflit composé à partir de déserteurs de l’armée gouvernementale, il a été très vite submergé par l’agglomération autour de lui d’éléments qui pour être passés par différents groupes armés djihado-terroristes ont été imprégnés de leurs doctrines rétrogrades et convertis à leurs criminelles méthodes. Ce que ces médias en question ont feint d’ignorer jusqu’à l’offensive contre les Kurdes syriens lancée par l’armée turque à laquelle prend part cette ASL.

Comme ils sympathisent à fond avec la cause des Kurdes, ils sont devenus subitement regardants sur les abominations dont sont capables les «soldats» de cette pseudo-«armée libre» dont ils ont louangé les «exploits» face aux forces gouvernementales syriennes. Si ce n’est pas un «bon boulot» que cette pseudo-«armée libre» effectue en combattant les Kurdes des YPG, celui qu’elle a fait contre les forces du régime et la population civile sous leur contrôle n’en fut pas un aussi. Ces médias et les Etats qui comme eux ont cyniquement entretenu la fiction d’une armée syrienne libre se battant pour le compte d’une opposition «modérée» font mine de découvrir que le groupe armé qu’ils ont choyé est une mystification que l’autre acteur intervenant dans le conflit syrien qu’est la Turquie a détourné à son profit et en fait usage pour ses visées expansionnistes en Syrie.
KH.H

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :