AlgérieCultureFranceNews

Quand « L’ALGÉRIE SE RACONTE » : Arts, musiques, réflexions et échanges !

Il y a des actions de la communauté algérienne menées en France qui font honneur et provoquent une grande fierté et une belle nostalgie. Dans la ville du nord, Lille, un Festival s’impose avec grâce et intéresse algériens, français et autres. C’est le Festival « « L'ALGÉRIE SE RACONTE ». Les organisateurs sont fin prêts pour faire connaître une des facettes de l’Algérie.

Quand « L’ALGÉRIE SE RACONTE »

Arts, musiques, réflexions et échanges !

Par : Fayçal Charif

Il y a des actions de la communauté algérienne menées en France qui font honneur et provoquent une grande fierté et une belle nostalgie. Dans la ville du nord, Lille, un Festival s’impose avec grâce et intéresse algériens, français et autres. C’est le Festival « « L’ALGÉRIE SE RACONTE ». Les organisateurs sont fin prêts pour faire connaître une des facettes de l’Algérie.

C’est la 2e édition du genre et cette année, le Festival « l’Algérie se raconte », met le cinéma algérien à l’honneur du 26 au 28 octobre, à l’auditorium du Palais des Beaux-Arts de Lille, avec au programme des projections de films en présence de leurs réalisateurs. La manifestation culturelle est organisée par l’association, qui porte le même nom que le festival, « L’Algérie se Raconte ». Une jeune association qui a à peine deux ans d’existence mais qui fait déjà parler d’elle. L’événement est mis en place en partenariat avec le consulat général d’Algérie à Lille avec une implication particulière et totale du Consul, et avec la participation active de la Mairie de Lille. D’autres partenaires, comme Furet du Nord, Radio Skyrock et Adoc Optic sont de la partie.

« L’événement en soi est culturel, dira Ali Douffi, le Président de l’Association, avec pour thème ‘’raconter l’Algérie’’. Nous voulons mettre en avant notre pays, parler de l’Algérie autrement… ». Et de poursuivre : « Cet événement, à but non lucratif, a pour vocation à valoriser les artistes algériens et franco-algériens dans leur diversité, de susciter un débat sur le rôle de la culture et l’engagement autour de l’art algérien en France et en Algérie ».

Cette année donc « Raconter l’Algérie” se fera au travers son cinéma, ses écrivains et des invités de marque qui ne laisseront pas indifférent. Le registre est alléchant avec de très belles surprises. Les organisateurs ont invité Azouz BEGAG, écrivain et chercheur français en économie et sociologie, Akli TADJER, écrivain et scénariste franco-algérien, Rim Lili Laredj, réalisatrice, artiste graphique Algérienne, Yasmine CHOUIKH, réalisatrice Algérienne du film nommé aux oscar “jusqu’à là fin des temps”, Karim SAYAD, projection du documentaire “Des moutons et des hommes”, Mohamed Amiri, modérateurs des débats, auteur, consultant en communication, enseignant INSEEC, Rafika Bendermel, journaliste indépendante, El Yamine Soum, conférencier sociologue, Riadh Touat, réalisateur et producteur, Islem Guerroui, réalisateur et Réda Seddiki, humoriste.

Le programme détaillé :

Samedi 27 Octobre 2018

  • 9h30 Ouverture
  • 10h Réda SEDDIKI nous raconte son Algérie
  • 10h-13h DÉBAT 1 : L’ALGERIE AUJOURD’HUI DANS LE DOCUMENTAIRE Intervenant : Karim SAYAD réalisateur suisso-algérien.
  • 10h30 Des moutons et des hommes (durée : 1h15) de Karim SAYAD suivi d’un débat avec le réalisateur.
  • 14h30-18h DÉBAT 2 : HISTOIRE / Mémoire de la communauté Algérienne. L’immigration en héritage : les Algériens en France. Comment la littérature s’inscrit-elle dans cette mémoire de l’immigration ? Intervenants : Azouz BEGAG, écrivain, chercheur français en économie et sociologie. Akli TADJER, écrivain et scénariste franco-algérien. EL Yamine SOUM, conférencier sociologue. Rim LAREDJ, auteure réalisatrice.
  • Projections :
    • Le Gône du Chaâba récit autobiographique d’Azouz BEGAG (durée : 1h30)
    • Extraits de films d’Akli TADJER
    • À la gloire de nos pères documentaire (durée : 28 min.) Miz art production
    • Suivi d’un Débat avec Azouz BEGAG, Akli TADJER et Rim LAREDJ
  • 18h Conclusion des échanges par El Yamine Soum
  • 19h30 Soirée
  • Concert de Anis BENHALLAK
  • Concert de Hmadou Représentation théâtrale
  • KECHACHA du groupe Algorythme

Dimanche 28 Octobre 2018

  • 9h30 Accueil
  • 10h-12h DÉBAT 3 : DYNAMIQUES COLLECTIVES ET INNOVATION DANS LA PRODUCTION ARTISTIQUE Intervenants : Riadh TOUAT de Wesh Derna et Houari BOUCHENAK du Collectif 220
  • Projections :
    • Wesh Derna
    • Montage collectif 220 dans le cadre de l’association Mohamed Dib de Tlemcen
  • 14h-16h DÉBAT 4 : LE RENOUVEAU DU CINÉMA ALGÉRIEN. Intervenants : Yasmine CHOUIKH, réalisatrice Algérienne et Islam GUERROUI, réalisateur
  • Projections :
    • 14h30 Jusqu’à la fin des temps de Yasmine CHOUIKH (durée : 90 min.), suivi d’un échange avec les réalisateurs.
    • 16h30 Trois courts métrages de Islem GERROUI : IQRA, Cold et L’Art-conciel (durée : 15 min.), suivi d’un échange avec le réalisateur.
    • 18h00 Clôture de la Rencontre avec El Yamine SOUM

Modérateurs des débats : Rafika BENDERMEL et Mohamed AMIRI

EXPOSITION OUVERTE AU PUBLIC

  • Collectif 220 avec Houari BOUCHENAK photographies
  • Farid Lakhdar SETTOUL peintures

STAND DE REPRESENTATION ET DEDICACES DES AUTEURS

  • Akli TADJER (son dernier roman, La vérité attendra l’aurore, Le porteur de cartable, La meilleure façon de s’aimer, Alphonse)
  • Azouz BEGAG (Mémoires au soleil, Le Gone du Chaâba, la bande dessinée Leçon coloniale, La faute aux autres, La voix de son maître)
  • Al Yamine SOUM (La France que nous voulons, Discriminer pour mieux régner)
  • Rim LAREDJ (Le roman graphique Le dernier rivage, Le seigneur des cendres)
    Vous pouvez réservez en allant sur ce lien / réservation.
    Places limitées
Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :