FranceNews

Primaire : Les concurrents de Sarkozy l’exhortent à quitter la tête des Républicains

Primaire

Les concurrents de Sarkozy l’exhortent à quitter la tête des Républicains

Les camps Fillon et Juppé craignent que le président des Républicains ne profite des moyens du parti pour faire campagne. La confiance règne: alors que Nicolas Sarkozy tarde à se déclarer officiellement comme candidat à la primaire des Républicains, ses rivaux s’agacent de le voir toujours à la tête du parti. Mardi soir, l’ancien premier ministre François Fillon, à la suite de son lieutenant Bernard Accoyer, a craint que le président des Républicains ne profite de sa position de chef de parti pour servir ses intérêts personnels de candidat. Sur TF1, le député de Paris a à peine voilé ses doutes: «Les statuts de notre formation politique prévoient que quand il annonce sa candidature, il doit quitter la présidence du parti. C’est son choix, c’est lui qui maîtrise le calendrier, il est face à sa conscience, at-il sèchement déclaré. Ce que je vous dis simplement, c’est que je mène ma campagne en pleine transparence, sans toucher un sou de mon parti, de ma formation politique, avec les dons que m’apportent les Français.»

François Fillon sur TF1:

Dans le camp d’Alain Juppé, on cherche à augmenter la pression sur l’ex-président de la République. Après que Jean-Pierre Raffarin a demandé lundi sur France Inter à Nicolas Sarkozy de «clarifier» sa situation, le député de la Marne Benoist Apparu, soutien du maire de Bordeaux, a également souhaité, mercredi sur France Info, que le président de sa formation tombe le masque: «Juridiquement parlant, il n’y a rien à dire, financièrement parlant, il n’y a aucun problème, politiquement parlant, le plus tôt sera le mieux», a lancé le maire de Châlons-en-Champagne, affirmant que «le meilleur moyen d’éviter la suspicion était de se déclarer au plus vite».

«Benoist Apparu sur France Info:

Pour autant, Nicolas Sarkozy, en meeting ce mercredi soir dans le Nord, ne compte pas officialiser sa candidature avant le 2 juillet, pour le conseil national de LR. Selon les statuts du parti, il a jusqu’au 25 août pour abandonner la présidence du parti, le délai pour déposer une candidature à la primaire étant arrêté le 9 septembre.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :