AlgérieNewspolitique

Présidentielles en Algérie : 22 dossiers de postulants

Coup de gong, samedi minuit ! Vingt-deux postulants à la Présidentielle du 12 décembre prochain ont déposé leurs dossiers de candidature auprès de l'Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE). Cela s’est passé conformément à l'article 140 de la loi organique portant régime électoral et au décret Présidentiel portant convocation du corps électoral.

Présidentielles en Algérie : 22 dossiers de postulants

Alger par : Noureddine RAMZI 

Coup de gong, samedi minuit ! Vingt-deux postulants à la Présidentielle du 12 décembre prochain ont déposé leurs dossiers de candidature auprès de l’Autorité Nationale Indépendante des Elections (ANIE). Cela s’est passé conformément à l’article 140 de la loi organique portant régime électoral et au décret Présidentiel portant convocation du corps électoral.

Le candidat du Rassemblement National Démocratique (RND), Azzedine Mihoubi a été le premier candidat à confirmer sa participation à cette élection Présidentielle. Il a été suivi par le président du mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina qui a déposé, jeudi, son dossier de candidature au siège de l’ANIE.

Pour ce candidat, la prochaine échéance électorale constitue « un nouveau pas vers la concrétisation des aspirations du peuple et le parachèvement du processus de changement enclenché par le Hirak à travers les marches organisées sur l’ensemble du territoire national ».

Le Président du Parti du Rassemblement algérien (RA), Ali Zeghdoud a préféré, quant à lui, attendre le dernier jour pour déposer son dossier de candidature, tout comme les anciens Premiers Ministres Abdelmadjid Tebboune et Ali Benflis.

Pour Abdelmadjid Tebboune, l’élection Présidentielle constitue « un nouveau départ » et l’unique solution à même de consacrer la souveraineté du peuple prévue aux articles 7 et 8 dont le Hirak a revendiqué l’application ». Abdelmadjid TEBBOUNE veut l’Algérie Nouvelle

L’ancien chef du gouvernement et Président du Parti Talaie El Hourriyet, Ali Benflis a estimé, de son côté, que l’organisation de l’élection Présidentielle « représente la voie la moins longue, la moins risquée et la moins coûteuse pour le pays ».

Le Président du Front Al-Moustakbal, Abdelaziz Belaid, a confirmé, en fin de journée, sa participation à la Présidentielle du 12 décembre, en déposant son dossier de candidature auprès de l’ANIE.

Il a affirmé, à l’occasion, que la solution à la crise que traverse l’Algérie est « entre les mains du peuple Algérien », appelant ce dernier à « assumer sa responsabilité » Un autre postulant à l’élection Présidentielle du 12 décembre prochain, Habirat Abderrezak a déposé samedi son dossier de candidature auprès de l’ANIE.

Dans une déclaration à la presse à l’issue du dépôt de son dossier de candidature, M. Habirat a assuré « réunir » toutes les conditions légales pour l’élection Présidentielle, précisant que sa candidature se voulait « une réponse à l’appel de la patrie ».

Un autre candidat à l’élection Présidentielle, Abbas Djamel, a présenté également samedi son dossier de candidature à l’ANIE. Cet universitaire a appelé, à l’occasion, les Algériens à « se mobiliser pour l’édification d’une Algérie meilleure », à travers « la participation à l’élection Présidentielle » du 12 décembre prochain.

Un autre chef de Parti, Mourad Arroudj, a déposé son dossier de candidature auprès de l’ANIE samedi.

Les postulants indépendants à l’élection Présidentielle, Ali Sekouri et Abdelhakim Hemadi ont également choisi le dernier jour pour déposer leurs dossiers de candidature, tout comme le Secrétaire Général de l’Alliance Nationale Républicaine (ANR) , Belkacem Sahli, le journaliste Slimane Bekhlili, le Président du réseau Nada pour la protection de l’enfance, Abderrahmane Arar.

La soirée du samedi a vu aussi le dépôt à l’ANIE des dossiers de candidature de Kherchi Neoui, Raouf Aieb, Nadjeh Abdelmounim, Belabbes Layadi, Mohamed Bouaouina (cinq postulants indépendants) ainsi que le Président du Front de la Bonne Gouvernance, Belhadi Aissa, le Président du Parti de l’Union Nationale et du Développement, Mohamed Dif et l’économiste Farès Mesdour.

Cent-quarante-sept (147) postulants à la candidature pour l’élection Présidentielle du 12 décembre prochain avaient procédé au retrait des formulaires de souscription des signatures individuelles.

 N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :