AlgérieNewspolitique

Présidentielle : Trop d’écarts  

Plus rien ne semble tenir et nul ne parvient en ce début de campagne électorale à plus de sérénité. Les candidats semblent marcher sur des œufs. C’est dire toute la fragilité de la période que traverse le pays. Pour certains, il faut aller de l’avant pour réussir à concrétiser de nouveaux acquis. Pour d’autres, il faut pratiquement tout geler pour réussir un avenir meilleur. Les objectifs sont pratiquement les mêmes. Sauf que les méthodes de concrétisation diffèrent et font que le pays sombre un peu plus dans la léthargie.

Présidentielle : Trop d’écarts  

Alger par : Noureddine RAMZI 

Plus rien ne semble tenir et nul ne parvient en ce début de campagne électorale à plus de sérénité. Les candidats semblent marcher sur des œufs. C’est dire toute la fragilité de la période que traverse le pays. Pour certains, il faut aller de l’avant pour réussir à concrétiser de nouveaux acquis. Pour d’autres, il faut pratiquement tout geler pour réussir un avenir meilleur. Les objectifs sont pratiquement les mêmes. Sauf que les méthodes de concrétisation diffèrent et font que le pays sombre un peu plus dans la léthargie.

La campagne électorale, comme on le sait, a déjà officiellement démarré pour les cinq candidats en lice. Les programmes des uns et des autres diffèrent, parfois, profondément. Et souvent cela a provoqué des remous. On a même assisté à des scènes où des candidats ont été hués au vu et au su de tout le monde, avant même l’entrée en matière.

Dans une déclaration à l’APS, le directeur de campagne du candidat du RND, Mohamed Fadene, a précisé que la wilaya d’Adrar avait été choisie pour débuter la campagne, eu égard au « grand nombre de zaouïas qu’elle compte » et qu’il importera de convaincre de l’importance du programme de leur candidat et des solutions qu’il propose à la crise que traverse le pays, mais aussi compte tenu du grand nombre d’adhérents du parti dans cette wilaya.

Pour sa part, le chargé de l’information du Front Al-Moustakbal, Raouf Maamri, a fait savoir que c’est le bureau de wilaya d’Adrar qui a souhaité que le candidat du Parti, Abdelaziz Belaid, entame sa campagne à partir de cette wilaya à travers un meeting.

Le candidat du Parti Talaie El Houriyet, Ali Benflis, a, de son côté, décidé de commencer sa campagne à partir des wilayas de Tamanrasset et de Tlemcen par l’organisation de deux meetings, a déclaré à l’APS son directeur de campagne, Chakib Kouidri.

Le candidat du Mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina, a préféré débuter sa campagne par une tournée symbolique dans la capitale afin de se rapprocher des jeunes pour écouter leurs préoccupations et leurs attentes et tenter de les convaincre par son programme.

N.R

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :