AlgérieNewspolitique

Présidentielle: le Président Bouteflika sera le candidat des partis de l’Alliance Présidentielle

ALGER- Les dirigeants des Partis de l'Alliance Présidentielle, réunis samedi à Alger, ont annoncé que le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sera leur candidat pour l'élection Présidentielle du 18 avril prochain.

Présidentielle: le Président Bouteflika sera le candidat des partis de l’Alliance Présidentielle

ALGER- Les dirigeants des Partis de l’Alliance Présidentielle, réunis samedi à Alger, ont annoncé que le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sera leur candidat pour l’élection Présidentielle du 18 avril prochain.

La réunion qui a regroupé le coordinateur de l’instance du Parti du Front de Libération Nationale (FLN), Mouad Bouchareb, le Secrétaire Général du Rassemblement National Démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, le Président du Mouvement Populaire Algérien (MPA), Amara Benyounes, et le Président de Tadjamoue Amel El Djazair (TAJ), Amar Ghoul, a été sanctionnée par un communiqué conjoint dans lequel ces Partis ont annoncé que « le Moudjahid Abdelaziz Bouteflika sera notre candidat pour la Présidentielle du 18 avril 2019″, en signe de reconnaissance de ses choix éclairés et des acquis importants que l’Algérie a réalisés sous sa direction, et en soutien à son programme ambitieux de réformes et de développement pour une Algérie épanouie, unie, solide et réconciliée ».

Exprimant sa gratitude et sa reconnaissance pour les acquis réalisés par « le Président Moudjahid Abdelaziz Bouteflika, leader de la concorde et la réconciliation, architecte des réformes et du développement et protagoniste de la sécurité et la sérénité », les Partis de l’alliance ont affirmé que leur accord sur la candidature de Bouteflika émanait d’une conviction de « concrétiser les objectifs escomptés par l’alliance Présidentielle, visant à soutenir le Président Bouteflika et accompagner son programme pour poursuivre le processus de réformes et de développement ».

Relevant que le peuple Algérien « attache un grand espoir de voir la prochaine Présidentielle accompagnée de davantage d’acquis dans le cadre de la paix, de la sécurité et de la stabilité », les dirigeants des Partis de l’Alliance ont souligné que les citoyens Algériens se préparaient à la Présidentielle d’avril prochain en étant les témoins du « processus d’édification et de développement conduit avec sagesse et lucidité par le moudjahid vaillant lors de la guerre de libération, le responsable compétent après le recouvrement de la souveraineté nationale, le fin Président de la République, qui a répondu à l’appel du peuple Algérien en 1999, par amour à sa patrie et disposition pour aller jusqu’au bout ».

Après avoir rappelé que la prochaine présidentielle constituait « un rendez-vous politique décisif pour l’avenir du pays qu’il convient d’investir dans la consécration de solidarité nationale, le soutien de l’unité du peuple, le renforcement de la culture de la réconciliation et la fidélité aux principes et valeurs de la révolution de Novembre, et le rejet de la discorde en faisant preuve de sagesse devant les discours populistes », les dirigeants des quatre partis de l’Alliance ont souligné que le président Bouteflika était « le chef d’un parcours couronné de libération, de paix, de réconciliation, d’édification, de sécurité et de stabilité ».

Les Partis de l’Alliance ont également salué les « réformes globales et profondes » lancées par le Président Bouteflika, dont « l’histoire retiendra le nom pour avoir porté haut les couleurs de l’Algérie dans le concert des nations ».

Le Président Bouteflika « a pris, depuis son investiture à la tête du pays, des décisions historiques qui se sont traduites par une Algérie, sûre et stable, où l’Armée Nationale Populaire (ANP) s’acquitte pleinement de son rôle, une armée disciplinée qui sacralise ses prérogatives constitutionnelles », ont affirmé les dirigeants des quatre partis.

« L’Algérie a pu, sous la direction du Président Bouteflika, mettre en place une stratégie de développement durable », ajouté le communiqué, citant, à cet égard, le « développement palpable, réalisé au cours des vingt dernières années, au niveau de la scène politique générale, de la situation sécuritaire et économique en sus des acquis réalisés sur le plan social ».

A ce propos, les Partis de l’Alliance ont estimé que « l’Algérie d’aujourd’hui est l’Algérie des réformes constitutionnelles et politiques profondes qui lui ont permis de bâtir un édifice institutionnel intégré basé sur le principe de citoyenneté », relevant que « tous ces acquis réalisés nécessitent, toujours, un renforcement et requièrent davantage d’efforts de la part de toute la Nation ».

Les quatre dirigeants ont souligné, dans ce sens, l’impératif de « préserver les acquis de la paix, de la stabilité, de la cohésion sociale et de l’unité nationale tout en appuyant les capacités du peuple face à tout éventuel défi ou menace », appelant tout un chacun à « faire prévaloir les intérêts suprêmes de l’Algérie pour préserver son intégrité contre toute les campagnes fourbes, les propagandes destructives et les manœuvres malveillantes visant à ébranler sa stabilité.

Aussi, ils ont exhorté à « relever les lourds défis sécuritaires auxquels fait face notre pays dans le but de préserver le processus du développement national mais aussi la souveraineté économique et financière afin de surmonter les crises et les dangers internes et externes tout en consolidant le front intérieur face à tous ceux qui désirent porter atteinte à la stabilité et à la sécurité du pays ainsi que ses institutions constitutionnelles et son régime républicain.

Pour rappel, le SG du RND, Ahmed Ouyahia, avait affirmé lors d’une conférence de presse animée au terme de la 6e session du Conseil national du RND, que « l’Alliance Présidentielle considère que la candidature de M. Abdelaziz Bouteflika à l’élection Présidentielle du 18 avril prochain constitue +le meilleur choix+ pour le pays », réitérant à cette occasion son appel pour qu’il présente sa candidature pour un nouveau mandat.

« S’il décide de se porter candidat à la prochaine Présidentielle, M. Bouteflika n’animera pas, personnellement, sa campagne électorale », a-t-il révélé, rappelant que « le peuple connait parfaitement +l’état de santé+ du Président et a déjà voté pour lui en 2014 ».

Il a ajouté s’attendre à ce que M. Bouteflika annonce sa candidature à l’élection Présidentielle à travers un message au peuple.

Aps

 

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :