AlgérieMaghrebNews

Président Tebboune : l’Algérie prête à poursuivre son appui à la Libye pour une sortie de crise

ALGER- Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réaffirmé la disponibilité de l’Algérie à poursuivre son appui au peuple libyen, déplorant, par la même, "les graves dérives" en cours dans ce pays, notamment en ce mois sacré.

Président Tebboune : l’Algérie prête à poursuivre son appui à la Libye pour une sortie de crise

ALGER- Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réaffirmé la disponibilité de l’Algérie à poursuivre son appui au peuple libyen, déplorant, par la même, « les graves dérives » en cours dans ce pays, notamment en ce mois sacré.

Lors d’une entrevue avec les responsables de médias nationaux, diffusée vendredi par la télévision et la radio nationales, le Président de la République a affirmé : « nous sommes en faveur de la légitimité populaire en Libye et nous souhaitons que la solution soit Libo-libyenne ».

Evoquant la poursuite des combats en Libye, notamment en ce mois sacré de Ramadhan, le Président Tebboune a déploré le fait que « nos frères en Libye s’entretuent et l’effusion du sang Libyen continue sans que personne ne se soucie de la pandémie du Coronavirus ( ), s’interrogeant « pourquoi tout cela, pour le pouvoir? et où est l’Etat Libyen ? ».

« La Libye est l’un des plus riches pays de l’Afrique du nord et du continent africain », a-t-il rappelé, ajoutant que « nous connaissons, en tant qu’Algériens, l’amertume d’une telle situation, nous avons vécu l’effusion du sang Algérien et nous ne souhaitons pas cela à nos frères Libyens ».

Il a réaffirmé, par ailleurs, que rien ne saurait être décidé concernant la Libye sans l’Algérie.

Se disant inquiet quant aux « très mauvais signes » dans ce pays, M. Tebboune a averti que « si le feu n’est pas éteint, il ravagera toute la Libye, les pays voisins et non voisins ».

« La Libye est à quelques kilomètres de l’Italie, c’est pourquoi ce pays partage notre vision à cent pour cent », a-t-il précisé à ce propos.

Après avoir rappelé que l’Algérie ne soutient aucune partie en Libye et dont la seule motivation était le soutien du peuple libyen, M. Tebboune a affirmé que « les solutions existent et je les ai exposées aux envoyés spéciaux des présidents qui ont fait le déplacement à Alger ».

« La solution c’est un Conseil national provisoire et une Armée nationale provisoire pour constituer un Gouvernement provisoire pour ensuite entrer dans la légitimité électorale », a expliqué le Président Tebboune.

« Nous étions très proche d’une solution à la crise libyenne, mais on ne nous a pas laissé faire car pour certains si l’Algérie parvenait à régler la crise libyenne cela la propulserait au-devant de la scène internationale et serait alors un pays +dangereux+, en sus d’autres calculs géopolitiques », a-t-il poursuivi.

Il a évoqué, dans ce sens, le refus de la désignation du diplomate Algérien Ramtane Lamamra en tant qu’envoyé pour la Libye, estimant que ce dernier aurait pu parvenir à un règlement de la crise Libyenne.

== Les tribus libyennes favorables toutes à une solution Algérienne==

Réaffirmant que le cœur et la voix de l’Algérie étaient avec la Libye et qu’elle n’hésitera pas à l’aider, le Président Tebboune a assuré encore une fois que « l’Algérie n’avait aucune arrière-pensée économique ou géopolitique et ne recherchait ni influence ni autre chose ». « Nous n’avons fait entrer aucune balle en Libye mais plutôt des aides et des médicaments », a-t-il poursuivi.

« C’est pour moi cela le véritable voisinage », a déclaré le Président Tebboune, exprimant le vœu de voir les Libyens revenir au bon sens et à la sagesse.

Le Président Tebboune a indiqué que « l’histoire finira par s’imposer car aucune crise n’a été résolue par les armes et tout le monde finit par se retrouver autour de la même table, alors autant le faire maintenant que plus tard en Libye », affirmant que toutes les tribus Libyennes sont favorables à une solution Algérienne.

Déplorant « les graves dérives » en Libye, le Président de la République a réitéré que « l’Algérie n’abandonnera pas ce pays », assurant que « par notre intégrité et notre impartialité, nous sommes en mesure de solutionner le problème Libyen ».

« La médiation Algérienne est sollicitée partout » dans le monde, a-t-il ajouté.

Concernant le dossier libyen toujours, M. Tebboune a évoqué la Conférence de Berlin, s’étonnant que « 3000 tonnes d’armes aient été introduits en Libye deux mois après cette rencontre ».

Il s’est interrogé, à ce propos, « si c’est la stabilité de la Libye qui n’est pas souhaitée ou si c’est l’Algérie qui est ciblée ? ».

« Qu’on laisse les Libyens régler leur problème et nous sommes disposés à les aider…c’est vrai que notre doctrine est que notre Armée ne sort pas au-delà des frontières mais techniquement, nous pouvons apporter aide et assistance, notamment en matière d’organisation », a ajouté le président de la République ».

Aps

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :