Sport

Présidence de la FIFA David Ginola se porte candidat

L’ancien international français David Ginola, décidé à «changer le football », a créé une énorme surprise le 16 Janvier 2015 en annonçant sa volonté de se présenter à la présidence de la FIFA, une démarche déjà parasitée par la présence à ses côtés d’un bookmaker irlandais. «El Magnifico» contre Sepp Blatter ? L’affiche semble pour le moins farfelue et l’ancien joueur du Paris SG ou de Newcastle a lui-même reconnu dans une interview à Infosport qu’il n’avait «pratiquement aucune» chance d’être élu président de la FIFA le 29 mai prochain. «Mais si ça peut faire bouger les choses… », a-t-il plaidé. Lors d’une conférence de presse organisée et diffusée par le bookmaker qui l’accompagne dans sa démarche, Ginola, 47 ans, a expliqué ce qui guidait sa candidature, sans donner beaucoup de détails. «Nous savons tous que le système actuel ne marche pas. Je propose de faire campagne avec et pour les gens», a-t-il ainsi expliqué. «Il faut relancer le foot, changer ça car actuellement il y a beaucoup de déception quand on parle des problèmes du football. Le foot, c’est de la passion. La tâche est immense, c’est pour ça que j’ai besoin de votre soutien. Il ne doit pas y avoir de place pour le doute et la suspicion dans le foot. La confiance est ce dont nous avons le plus besoin», a-t-il poursuivi. «Le plus important, c’est que je me préoccupe du jeu. Je peux être le prochain président parce que je veux partager mes idées. Elles tiennent en trois mots: transparence, démocratie, égalité. C’est cela que je veux atteindre et c’est une lourde tâche», a-t-il encore déclaré. Au-delà de la question financière, Ginola risque aussi de se heurter aux dispositions réglementaires. Les textes de la FIFA prévoient en effet que les candidats à la présidence doivent avoir joué un rôle actif dans l’administration du football, à l’échelon national ou international, pendant deux de ces cinq dernières années. Consultant ou présentateur télé, le Français ne remplit a priori pas ces critères. Les candidats doivent en outre avoir obtenu le soutien d’au moins cinq fédérations membres de la Fifa. Ces parrainages, Ginola doit les obtenir avant le 29 janvier.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :