AlgérieNews

Premier Mai : À situation particulière, mesures exceptionnelles 

L'Algérie, à l'instar des autres pays du monde, célèbre vendredi la journée internationale du travail dans des conditions inédites, marquées par la propagation du coronavirus, une pandémie mondiale ravageuse qui a poussé le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour contenir son impact sur le travailleur et l'entreprise.

Premier Mai : À situation particulière, mesures exceptionnelles 

Lille par : Mohammed CHOUAKI

L’Algérie, à l’instar des autres pays du monde, célèbre vendredi la journée internationale du travail dans des conditions inédites, marquées par la propagation du coronavirus, une pandémie mondiale ravageuse qui a poussé le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour contenir son impact sur le travailleur et l’entreprise.

La journée internationale du travail est célébrée aujourd’hui en Algérie au moment où la majorité des travailleurs recourent au télétravail et où 50% des employés et l’ensemble des travailleuses ayant des enfants en bas âge sont démobilisés à cause de la pandémie du Coronavirus.

Cette démobilisation des travailleurs afin de les protéger contre la pandémie, décidée la mi-mars dernier par le Président de la République, Abdelmadjid TEBBOUNE, a été accompagnée par une autre décision portant sur le maintien des salaires des employés confinés.

En outre, les activités accueillant le public et à forte concentration de personnes, ainsi que celles pouvant être des vecteurs de transmission du virus ont été fermées avant qu’une partie de ces activités ne soit autorisé à la reprise sous des conditions fermes fixées par arrêté interministériel.

Conjoncture oblige, les employés des services vitaux nécessaires ont été exclus de cette décision.

Se trouvant au premier rang de la lutte contre la pandémie, les travailleurs du secteur de la santé continuent ainsi à assurer leur mission.

En guise de reconnaissance envers ce corps, le Président TEBBOUNE a décidé de faire profiter tous les travailleurs de la Santé d’une prime exceptionnelle allant de 10.000 DA à 40.000 DA, en plus d’autres mesures d’encouragement.

Lors d’une récente visite au centre hospitalo-universitaire de Beni Messous à Alger, le Président de la République a annoncé que l’ensemble des praticiens de la santé ayant travaillé deux mois dans la lutte contre le Coronavirus allait bénéficier d’une année d’ancienneté dans le calcul de l’âge de départ en retraite.

Il a même fait part de sa disponibilité à aller « le plus loin possible » dans la prise en charge des préoccupations des corps médical et paramédical, dans la mesure des moyens financiers et des lois en vigueur.

Cependant, si le confinement, appliqué en Algérie, mais également dans le monde, s’avère un moyen efficace pour contenir la propagation du virus, ses répercussions sur l’emploi s’annoncent lourdes, d’où les mesures urgentes prises par le président de la République et le Gouvernement pour soulager les entreprises et tenter de préserver les postes d’emploi.

Dans ce cadre, M. Djerad a décidé la suspension de l’application des pénalités de retard sur les entreprises, afin d’atténuer les effets des mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19 sur l’outil national de réalisation. Des mesures d’ordre fiscal, parafiscal et d’emprunts ont été ainsi prises au profit des entreprises en difficulté.

M.CH

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :