Analyse

Pour l’UNRWA, la dignité n’a pas de prix

Pour l’UNRWA, la dignité n’a pas de prix

Par : Kharroubi Habib

L’UNRWA n’abandonnera pas les réfugiés palestiniens comme tente de l’y contraindre Donald Trump par le gel qu’il a décidé de la moitié de la contribution financière que lui octroient les Etats-Unis. L’agence onusienne qui réfute en bloc les accusations formulées contre elle par le président américain dont celle de servir de couverture et de source de financement aux Palestiniens qui entretiennent la résistance à l’occupation israélienne des territoires occupés, vient d’en appeler à la solidarité de la communauté internationale sous la forme d’une levée de fonds qui lui permettrait de combler le trou financier que lui a généré le gel américain.

Les Etats qui ont blâmé la décision américaine comme étant injuste à l’égard de l’agence onusienne dont ils apprécient au contraire le concours tant humanitaire qu’éducatif et social qu’elle prodigue aux réfugiés palestiniens, ne peuvent se défiler à son appel.

Son démantèlement voulu par Donald Trump à l’instigation de l’Etat sioniste doit être contré par une solidarité franchement assumée qui exprimerait leur refus de sa disparition. Il en est qui n’ont pas attendu l’appel de l’UNRWA pour lui manifester leur solidarité.

C’est le cas de la Belgique et des Pays-Bas qui en réaction au gel américain ont annoncé qu’ils augmentent leurs contributions financières à l’agence onusienne.

A l’écoute de leurs opinions publiques qu’ils savent remontées contre le cynisme de la décision américaine, d’autres Etats occidentaux feront probablement le même geste que la Belgique et les Pays-Bas. Mais il n’est pas hélas certain que les pays arabo-musulmans en feront de même alors qu’ils savent parfaitement qu’à travers l’UNRWA c’est le peuple palestinien que le président américain punit pour le refus de sa décision reconnaissant El Qods comme capitale indivisible d’Israël. Tout autant qu’ils n’ont pas manifesté leur soutien pratique à l’UNESCO qui a subi le chantage de même nature de la part des Etats-Unis et de l’Etat sioniste pour avoir fait droit à la revendication des Palestiniens sur El Qods, ces Etats se garderont certainement de défier Washington et se contenteront de fournir à l’UNRWA des contributions financières au rabais.

Même Mahmoud Abbas qui s’en remettait à la solidarité de ces Etats avec le peuple palestinien semble être totalement revenu de cette illusion. Ce n’est pas chez eux qu’il s’est rendu en effet pour quêter le soutien dont a besoin la cause palestinienne que Donald Trump tente d’emmener à la reddition pure et simple par ses initiatives et décisions.

De ces Etats arabo-musulmans peut-on encore attendre un sursaut de dignité ? C’est à cela que l’UNRWA les y convie en faisant valoir qu’il n’est pas dans son intention d’abdiquer aux pressions américaines et que cela doit être compris comme étant une question de « dignité » laquelle n’a pas de « prix » et que ce n’est pas parce que la plus grande puissance du monde est en cause qu’il faut renoncer à faire prévaloir ce principe.

KH.H

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer