AlgérieChineMaghrebMédiasMoyen OrientNews

Pour la valorisation de la coopération Sino-Arabe dans le domaine médiatique

HANGZHOU (Chine) - Le Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement et Ministre de la Culture par intérim, Hassan Rabehi, a plaidé, jeudi à Hangzhou (Chine), pour "la valorisation" de la coopération médiatique entre les pays Arabes et la Chine afin de "rapporter les faits sans altération" et faire face aux défis qui menacent la stabilité et la souveraineté de ces Etats.

Pour la valorisation de la coopération Sino-Arabe dans le domaine médiatique

HANGZHOU (Chine) – Le Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement et Ministre de la Culture par intérim, Hassan Rabehi, a plaidé, jeudi à Hangzhou (Chine), pour « la valorisation » de la coopération médiatique entre les pays Arabes et la Chine afin de « rapporter les faits sans altération » et faire face aux défis qui menacent la stabilité et la souveraineté de ces Etats.

Intervenant lors du 4e Forum de coopération en matière de radiodiffusion et de télévision entre la Chine et les Etats arabes, organisé sous le thème « Renforcer la coopération en matière de diffusion pour enrichir la création de contenus », M. Rabehi a évoqué « l’information tendancieuse ciblant la Chine et les pays arabes en désinformant et en discréditant les choix adoptés afin de semer la discorde et attenter à la stabilité ».

A ce propos, il a appelé à « la mobilisation des médias (…) pour faire face à ces défis qui menacent notre stabilité et attentent à la souveraineté de nos Etats, d’où la nécessité de valoriser la coopération médiatique Sino-Arabe pour transmettre les faits, sans altération ni falsification, et pour vulgariser les efforts déployés au service du développement, de la bonne gouvernance et de l’exercice démocratique dans nos pays ».

Abordant, dans ce même ordre d’idées, l’élection Présidentielle du 12 décembre prochain, le Ministre s’est félicité du rôle de la presse Algérienne, en particulier la Radio et la Télévision, qui a su, a-t-il dit, « mettre à profit les médias, notamment numériques pour couvrir l’actualité en veillant à la préservation de la souveraineté nationale, la relance du processus de développement et la consolidation de la stabilité sociale ».

Rabehi a hautement apprécié, également, l’intérêt et le traitement médiatique objectif réservé par l’Agence de presse Chinoise Xinhua à la transformation positive en cours en Algérie dans le cadre d’un processus participatif visant à consacrer et à développer le fait démocratique dans le pays.

Tablant sur les médias modernes, « en tant que vecteurs d’influence et de changement, pour contribuer avec professionnalisme à faire connaître à l’opinion publique la réalité du processus de changement pacifique positif et ambitieux que connaît l’Algérie », le Ministre a appelé de ses vœux « la conjugaison des efforts entre les médias Arabes et Chinois pour accorder à cet événement historique l’intérêt qu’il mérite, au regard des garanties inédites qu’il offrent pour la tenue d’un scrutin transparent, libre et régulier, en couronnement d’un processus de dialogue inclusif auquel ont pris part l’ensemble des acteurs et des personnalités nationales, qui ont foi en l’unité de la patrie et en la valeur du travail pour aller de l’avant et au profit de tous ».

Après avoir rappelé les positions « constantes » de l’Algérie dans les différents fora internationaux et régionaux, à l’instar de la Ligue arabe, et son attachement permanent à promouvoir la coopération sino-arabe, M. Rabehi a mis en exergue les liens qui unissent l’Algérie et la Chine, affirmant que l’Algérie s’enorgueillissait de ses relations historiques honorables avec la République populaire de Chine.

En dépit de la distance géographique, « les positions humaines justes ont favorisé, il y a plus de 60 ans, des relations Algéro-Chinoises basées sur l’amitié, la confiance, le respect, la solidarité et la coopération », a-t-il déclaré ajoutant que ces relations « privilégiées » n’ont cessé d’évoluer et de se développer dans tous les domaines avant d’être hissées, en 2014, en relations stratégiques globales.

En tant que porte de l’Afrique, l’Algérie qui a adhéré officiellement, cette année, à l’initiative « la Ceinture et la Route », est un partenaire « incontournable » dans le renforcement de la coopération Sino-Africaine pour « dynamiser le réseau routier de liaison entre la Chine et les continents du monde », a-t-il estimé.

Affirmant que les deux pays veillent, à travers cette initiative, à construire « la Ceinture et la Route sur la base de la coopération, de la confiance et des intérêts mutuels dans le cadre des principes de la concertation élargie et de la collaboration commune », il a ajouté que l’objectif étant « la consécration et la consolidation des relations politiques solides existant entre eux, la valorisation des liens économiques outre l’intensification du contact humain et de l’échange culturel de façon à contribuer à la réalisation des objectifs communs de développement ».

En plus, les deux pays aspirent à « renforcer la coopération avec les pays adhérant à l’Initiative et appuyer leur développement économique pour atteindre le progrès, à travers la mise en œuvre des mécanismes de coopération bilatérale et multilatérale ».

Entre autres fruits du processus de coopération bilatérale, le lancement du satellite Alcomsat1 qui est à même de « renforcer nos capacités et garantir notre indépendance en matière de diffusion télévisée, de communication téléphonique et de transfert sécurisé des données », a indiqué M. Rabehi qui a qualifié cette réalisation de « meilleur exemple de la fiabilité de l’investissement en sciences et de domiciliation de la technologie en collaboration avec nos partenaires chinois ».

Les deux parties, a-t-il ajouté, œuvrent au développement du partenariat dans le domaine de l’information et de la communication à travers « un programme d’échanges et des accords de coopération qui focalisent sur l’adaptation aux technologies de l’information et de la communication et la capitalisation de l’expertise de la Chine dans l’utilisation et l’emploi des dernières innovations de deuxième génération de la révolution scientifique et technologique ».

Dans ce cadre, M. Rabehi a mis en avant la convergence entre l’Algérie et la Chine quant à « la nécessité d’offrir la possibilité à tout un chacun de bénéficier de ces innovations en rejetant leur monopole par certaines parties ou leur mauvaise utilisation pour porter atteinte à la souveraineté et à la stabilité des Etats.

Le Ministre a rappelé, par ailleurs, le cadre référentiel du partenariat Sino-Algérien en matière d’information et de  communication, à savoir l’accord de coopération signé en 2015 et ratifié le 8 août 2017, en vertu duquel, a-t-il dit, sont  mis en application, de façon régulière, divers programmes axés sur l’échange de visites et de services de l’information, l’organisation de sessions de formation et de stages, la diffusion d’œuvres artistiques et d’information en doublage, ainsi que la participation aux activités suivant de près les derniers développements en matière d’information et de communication.

En outre, M. Rabehi a évoqué la participation, en septembre dernier, de l’Algérie aux travaux du Sommet du forum de la communauté des médias « la Ceinture et la Route », qui a vu la signature d’un mémorandum d’entente entre les deux pays dans le domaine de l’information, rappelant que l’Algérie a été choisie membre du Conseil de la communauté de l’information, créée à l’occasion du Sommet, et composée de 23 Etats et régions.

Quant à la coopération Sino-Arabe dans le domaine de l’information, le Ministre a souligné la mise en place du programme exécutif du forum de la coopération Sino-Arabe 2018-2020, estimant que « la promotion de la coopération en matière d’information entre les deux parties permettra notamment de tirer avantage de l’expérience avérée de la Chine en numérisation et sa maîtrise des techniques de pointes en radiodiffusion et télévision ».

A travers cette coopération, les deux parties souhaitent que leurs médias et la communauté « la Ceinture et la Route » jouent « un rôle avant-gardiste » à travers la production d’un produit médiatique aux « contenus objectifs et crédibles et formes innovantes et attractives » contribuant à davantage de rapprochement Sino-Arabe au service de la promotion des valeurs humaines, le renforcement de la stabilité et un développement tout azimut ».

A ce propos, le Ministre a mis l’accent sur l’impérative « promotion des contenus d’information constructifs et éducatifs, qui respectent la souveraineté, l’identité et les potentialités économiques des pays ». Des contenus, a-t-il soutenu, « basés sur les règles de la déontologie et de l’éthique et bannissant la discorde, les dissensions et la falsification des faits, et ce à travers la qualification de la ressource humaine à la faveur d’un système de formation idoine ».

Cette coopération permettra également aux parties concernées de faire face aux compagnies internationales dominant les systèmes de l’emploi, les réseaux, les infrastructures et les services », pour garantir « l’autonomie de nos pays respectifs et la maîtrise de leurs ressources et données ».

Pour le Ministre, c’est partant de tout cela, qu’apparaît « l’importance axiale de l’investissement » en termes de développement des instruments et contenu médiatique de ces pays, et « du changement de la manière d’appréhender l’information pour l’ériger en condition essentielle du développement économique et en levier solide pour améliorer la productivité et la compétitivité des établissements et parfaire la performance administrative ».

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :