FranceNews

Pour interdire le voile, la droite marche dans les pas de Marine Le Pen

L'interdiction de signes religieux distinctifs visibles dans l'espace public, d'abord proposée par Marine Le Pen, est maintenant réclamée par certains élus Les Républicains.

Pour interdire le voile, la droite marche dans les pas de Marine Le Pen

L’interdiction de signes religieux distinctifs visibles dans l’espace public, d’abord proposée par Marine Le Pen, est maintenant réclamée par certains élus Les Républicains.

Paris par :  Nabil Touati

POLITIQUE – “Si quelqu’un veut aller faire ses courses avec son voile, au nom de quoi devrait-on l’en empêcher?”, déclarait Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, dans un entretien au Parisien publié en juin 2003. Depuis, l’idée a pourtant fait son chemin… à la droite de l’échiquier politique. L’interdiction du port de signes religieux distinctifs dans l’espace public, d’abord proposée par Marine Le Pen en 2012, est maintenant réclamée par certains élus Les Républicains (LR).

Reléguées au dernier rang des préoccupations des Français s’étant exprimés début 2019 lors du grand débat national, les questions identitaires ont pourtant monopolisé ces derniers jours le débat politique, à la faveur notamment des déclarations contradictoires au sein de la majorité présidentielle à propos des tenues manifestant “ostensiblement” une appartenance religieuse, portées par les accompagnatrices de sorties scolaires.

Interrogés cette semaine sur ce sujet, Brice Hortefeux, Nadine Morano et Christian Estrosi ont donné l’impression d’adhérer à une proposition emblématique du Rassemblement national (RN). Pour l’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, “il faut se poser la question de l’interdiction de tout signe distinctif dans les espaces publics”. L’eurodéputée LR, elle, ne s’embarrasse pas de la forme interrogative en se déclarant “favorable à l’interdiction du port du voile dans l’espace public”. Sur la même ligne programmatique, le maire de Nice considère que “le port du voile de manière ostentatoire dans l’espace public doit être interdit”. Déjà pendant la primaire de la droite et du centre, fin 2016, Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire avaient formulé des propositions allant dans ce sens, avant de rétropédaler fissa.

Si Brice Hortefeux s’est parfaitement aligné sur le programme de Marine Le Pen en envisageant l’interdiction dans la sphère publique de tous les signes religieux trop voyants, Nadine Morano et Christian Estrosi vont plus loin encore que la cheffe du RN en limitant leur proposition au seul voile islamique, alors que le Rassemblement national propose par “souci d’égalité” d’étendre l’interdiction à tous les signes religieux ostensibles, du turban à la kippa en passant par le foulard.

 Source : Le HuffPost

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :