Plus de 12 000 migrants illégaux rapatriés de Libye depuis novembre dernier (UA)

Plus de 12 000 migrants illégaux rapatriés de Libye depuis novembre dernier (UA)

ADDIS-ABEBA- L’Union Africaine (UA) a déclaré vendredi que 12 708 immigrants africains ont été rapatriés chez eux depuis la Libye depuis la fin du mois de novembre.

D’après le bloc panafricain, les migrants africains ont été rapatriés depuis le 5ème sommet UA-UE (Union européenne) organisé les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Près de 4 000 de ces migrants ont été rapatriés par les pays membres de l’UA respectifs, alors que les autres ont été rapatriés avec l’aide de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), a déclaré la commissaire de l’UA chargée des Affaires sociales, Amira Elfadil Mohammed, aux journalistes en marge du 30ème sommet de l’UA, qui a ouvert ses portes le 22 janvier et s’achèvera le 29 au siège de l’UA à Addis-Abeba, capitale de l’Ethiopie.

D’après Mme Mohammed, environ 700 000 migrants africains se trouvent actuellement dans le pays nord-africain, la plupart étant des migrants légaux entrés dans le pays avant l’effondrement du régime de l’ancien dirigeant Mouammar El-Gueddafi.

La commissaire a souligné que la situation compliquée en Libye a créé le chaos, car certains des 54 centres de détention opérationnels en Libye ne sont pas contrôlés par les autorités libyennes.

D’après Mme Mohammed, certains centres de détention sont contrôlés par des milices armées et des groupes criminels.

Elle a également révélé que les migrants, originaires de 30 Etats membres africains, sont victimes de trafiquants qui possèdent des réseaux dans presque tous les pays affectés.

L’Union européenne a alloué 100 millions d’euros au processus de rapatriement dans le cadre du mécanisme tripartite établi par l’UA, l’UE et l’OIM, a indiqué Mme Mohammed.

Les migrants africains seraient victimes d’esclavage en Libye, où ils seraient vendus pour 400 dollars sur des marchés aux esclaves.

Aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *