NewsTourisme

Plages : Sable doré, argent caché

Plages : Sable doré, argent caché

Par : M.AZZEDE

La gestion des plages en Algérie rappelle étrangement celle des « parkings privés non autorisés » devenus propriétés de certains porteurs de gilets fluorescents et armés de gourdins. Étrange situation que plus personne, plus aucune autorité, plus aucune structure administrative ne semble maîtriser. L’anarchie dans ces deux secteurs est devenue « gestion normale » dont on ne voit pas l’issue.

Aller au bord de l’eau pour une fin de semaine ou en soirée pendant les périodes de canicule est devenu un fait d’arme tout comme garer sa voiture quelque part. Pourtout il faut les cracher sonnants et trébuchants.

Tout se paie le long de la côte. Un transat, une chaise pliante, une table et même « un rien du tout » dès que nous avons les pieds sur le sable, sans même les avoir trempés dans la grande bleue.

Le diktat des porteurs de gourdins est devenu la règle du jour. Et personne n’y peut rien. Même pas les services de sécurité pourtant bien renforcés numériquement sur les plages pendant la période estivale.

Et dire que chaque année, dès que l’été s’annonce, les communes, les dairate et les wilayate se mobilisent pour normaliser les choses. Peine perdue. Les « gourdinsmen » en font fi. Ils s’approprient les plages le plus normalement du monde. Ni les communes, ni les dairate, ni les wilayate ne poursuivent leurs missions pour agrémenter ou faire agrémenter le passage des estivants sur le sable doré, au bord de la grande bleue, sans argent caché.

Combien de fois a-t-on entendu les responsables crier « haro sur le baudet » pour assainir le secteur? Pas une fois, pas deux. Mais à longueur de juillet-août peine perdue. Les « sans-papiers », les dispensés du fisc se la coulent douce pour s’assurer un bon restant de l’année…

A.M

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :