AlgérieEconomieFranceNews

Peugeot Algérie délocalisé

Peugeot Algérie délocalisé

Par : Abdelkader DJEBBAR

En Algérie, on ne sait plus sûr quel pied danser pour réaliser le projet de l’usine de montage du groupe automobile PSA (Peugeot-Citroën). Le projet est bloqué depuis plusieurs mois en raison d’un problème de terrain. Il semble que l’on se démène sans arrêt et sans compter pour trouver la meilleure solution pour lancer les travaux et commencer, enfin, le montage.

Initialement, l’usine Algérienne du constructeur Français devait être implantée à El Hamoul dans la commune d’El Kerma au sud d’Oran. Mais une polémique a éclaté autour du terrain d’El Hamoul. En avril dernier, un agriculteur avait contesté, dans une vidéo, l’attribution de son terrain, pour accueillir cette usine. Il avait accusé les autorités locales d’avoir détourné un terrain agricole et les autorités ont été obligées d’annuler la décision d’attribution de ce terrain.

Le Ministre de la justice Tayeb Louh avait annoncé l’ouverture d’une enquête sur le dossier, qualifiant de « crime grave » l’atteinte aux terres agricoles.

Selon une information donnée par notre confrère TSA, le Ministère de l’Industrie et des Mines « a informé le constructeur Français et ses partenaires Algériens de la décision du gouvernement de délocaliser le projet à Tafraoui dans la wilaya d’Oran » et d’attribuer un nouveau terrain au projet .

Le nouveau terrain « s’étale sur une superficie de 160 Hectares », selon les mêmes sources. La décision a été acceptée par Peugeot-Citroën production Algérie».

Une vive polémique a suivi et les autorités ont été obligées d’annuler la décision d’attribution de ce terrain. De nombreuses réactions ont suivi dont celle du Premier Ministre Ahmed Ouyahia, qui a reconnu que “l’agriculteur” a réussi son “coup”, tout en affirmant que le terrain en question était « peu fertile ».

Le Ministre de la justice Tayeb Louh avait annoncé l’ouverture d’une enquête sur le dossier, qualifiant de « crime grave » l’atteinte aux terres agricoles. Le Ministre de l’Intérieur Nourredine Bedoui a instruit les walis de ne plus céder « des terres agricoles au profit des projets de construction des édifices publics ».

Le site d’El Hamoul avait été retenu eu égard à sa position jugée stratégique, puisque situé à proximité de deux routes nationales, les RN 4 et 108, et la voie ferrée reliant Oued Tlelet (Oran), Sidi Bel Abbès, Tlemcen et Alger et non loin de l’autoroute Est-Ouest.

Le raccordement aux différents réseaux de voirie (eau potable, assainissement, gaz, électricité) sera directement effectué parallèlement au lancement des travaux de terrassement du terrain devant abriter cette usine, a ajouté Othmane Mohamed.

L’usine de montage de véhicules Peugeot devant contribuer à la création de 1.000 emplois directs et des milliers de postes indirects, devrait entrer en service le premier trimestre de 2019, a fait savoir le chargé des investissements à la direction de l’Industrie et des Mines.

Pour rappel, un protocole d’accord a été signé en novembre dernier sur la création de la société Peugeot Citroën de production en Algérie avec un investissement de 100 millions d’euros. Le capital de la société est réparti selon la règle 49/51 soit 20 % pour l’entreprise nationale de production de véhicules industriels PMO de Constantine, 15,5 % au groupe Condor, 15,5 % à l’opérateur pharmaceutique Palpa pro pour le coté Algérien et 49 % pour le groupe PSA Français.La capacité globale de l’usine devra atteindre 75.000 véhicules par an, avec un taux d’intégration de 40 %.

A.D

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :