AFRIQUEEconomieInternationalNews

Pétrole : les pays Africains appelés à participer aux efforts pour stabiliser le marché

Le Secrétaire Général de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (Opep), Mohamed Barkindo, a invité les producteurs de pétrole Africains à se joindre aux efforts menés par l’Opep et ses partenaires pour la stabilité du marché.

Pétrole : les pays Africains appelés à participer aux efforts pour stabiliser le marché

Le Secrétaire Général de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (Opep), Mohamed Barkindo, a invité les producteurs de pétrole Africains à se joindre aux efforts menés par l’Opep et ses partenaires pour la stabilité du marché.

 Participant à une table ronde Ministérielle Africaine pour discuter des impacts de la pandémie de COVID-19 sur le secteur de l’énergie en Afrique, ainsi que des défis et opportunités émergents, M .Barkindo a souligné « l’importance d’une large coopération entre les parties prenantes pour parvenir à une stabilité et une prospérité durables du marché pétrolier », a précisé l’Opep dans un communiqué publié sur son site web.

Dans ce contexte, il a invité tous les producteurs de pétrole Africains à « se joindre aux efforts en cours de la Déclaration de coopération et de la Charte de coopération à plus long terme pour établir une stabilité durable sur le marché mondial du pétrole » , ajoute la même source .

Organisée conjointement par le ministère du Pétrole du Sénégal et l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), cette rencontre à distance a été une occasion pour le Sg de l’Opep d’évoquer la récente volatilité des marchés de l’énergie et « l’importance de restaurer les investissements, ainsi que de la dépendance à l’égard des revenus du pétrole et du gaz par certaines économies africaines ».

Soulignant que cette rencontre intervient dans un moment crucial pour l’Afrique, il a déclaré : « en plus de la grave crise sanitaire, les séquelles de la pandémie ont été vastes et profondes, entraînant l’une des pires récessions mondiales depuis des décennies. L’Afrique a été gravement touchée, en particulier dans ses secteurs financier, énergétique et de santé publique. »

Barkindo a également souligné le fait que « les progrès dans la lutte contre la pauvreté énergétique sont émoussés par la pandémie ».

« La pauvreté énergétique est un autre problème qui reste au sommet de l’agenda mondial, mais les impacts de COVID-19 pourraient mettre en danger de nouveaux progrès », a-t-il déclaré.

Le S g de l’Opep, a, d’autre part, salué les décisions historiques prises lors des récentes réunions Ministérielles de l’OPEP et des pays non-membres de l’OPEP tenues en avril et juin, qui, a-t-il dit, apportent un ‘’soutien indispensable au processus d’équilibrage des marchés et à l’économie mondiale’’.

« Il y a de la lumière à l’horizon alors que certaines des plus grandes économies du monde ont commencé à supprimer progressivement leurs fermetures nationales, ce qui a provoqué une poussée très bienvenue de la demande de pétrole », a-t-il ajouté.

Aps

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :