Parlements arabes: appel au boycott des pays reconnaissant El-Qods capitale d’Israël 

Parlements arabes: appel au boycott des pays reconnaissant El-Qods capitale d’Israël 

AMMAN-Les présidents des assemblées et parlements arabes ont appelé samedi à suspendre les relations avec tous les Etats qui transfèrent leurs ambassades à El Qods ou reconnaissent la ville occupée comme capitale d’Israël, soulignant la nécessité de faire preuve d’ intransigeance avec les pays n’ayant pas voté pour la résolution onusienne relative à la ville Sainte.

Les présidents des parlements arabes ont appelé, au terme des travaux de leur congrès annuel qui s’est tenu au Caire (Egypte), le sommet de la Ligue arabe devant se tenir mars prochain en Arabie Saoudite, à mettre en application la résolution du sommet d’Amman de 1980 concernant le boycott des gouvernements qui transfèrent leurs ambassades de Tel Aviv à El Qods occupée, et qui a été réitéré dans plusieurs sommets arabes (Bagdad 1990 et Le Caire 2000), a indiqué un communiqué du Conseil national palestinien dont une copie est parvenue à l’APS. 

Dans leur déclaration finale, les congressistes ont réitéré leur soutien à la direction et aux institutions palestiniennes et à toutes les politiques et décisions prises pour contrecarrer la décision de l’administration américaine relative à El-Qods.

Les présidents des parlements arabes ont appelé, au terme des travaux de leur congrès annuel qui s’est tenu au Caire (Egypte), le sommet de la Ligue arabe devant se tenir mars prochain en Arabie Saoudite, à mettre en application la résolution du sommet d’Amman de 1980 concernant le boycott des gouvernements qui transfèrent leurs ambassades de Tel Aviv à El Qods occupée, et qui a été réitéré dans plusieurs sommets arabes (Bagdad 1990 et Le Caire 2000), a indiqué un communiqué du Conseil national palestinien dont une copie est parvenue à l’APS.

 Dans leur déclaration finale, les congressistes ont réitéré leur soutien à la direction et aux institutions palestiniennes et à toutes les politiques et décisions prises pour contrecarrer la décision de l’administration américaine relative à El-Qods.

Aps

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *