AlgérieEconomieFranceNews

Paris: L’Algérie au salon de l’alimentation 

Au Salon International de l’alimentation de Paris (SIAL), le plus grand marché international pour les professionnels de la restauration et de l'agroalimentaire en quête d'inspiration ou de débouchés à l'export, l’Algérie y est de plain-pied pour promouvoir ces produits.

Paris: L’Algérie au salon de l’alimentation
Par : Noureddine RAMZI
Au Salon International de l’alimentation de Paris (SIAL), le plus grand marché international pour les professionnels de la restauration et de l’agroalimentaire en quête d’inspiration ou de débouchés à l’export, l’Algérie y est de plain-pied pour promouvoir ces produits.Malgré une présence tout de même timide, les produits exposés aux côtés d’autres mondialement réputés, n’ont rien à envier vue leur qualité/prix. De la datte, les pâtes alimentaires, le vin, le chocolat, l’huile d’olive et de table, l’olive de table et la conserverie, le label Algérie est en train de faire son chemin à l’export. C’est ce qui ressort des discussions de l’APS avec la trentaine d’entreprises privées présentes à ce salon, avec la participation du représentant de la Safex.
Au cours d’une visite à l’expo, l’ambassadeur d’Algérie a insisté auprès des responsables de privilégier dans leurs contacts les membres de la communauté Algérienne qui sont déjà dans les circuits commerciaux et les marchés, tout en les assurant de l’accompagnement de l’État Algérien.
Plusieurs d’entre eux ont soulevé des problèmes d’ordre organisationnel liés notamment à la préparation de la délégation algérienne à ce genre de salon qui se tient une fois tous les deux ans. En effet, les stands des opérateurs algériens ne sont pas regroupés et se trouvent parfois dans des endroits peu fréquentés par les visiteurs qui sont généralement des professionnels.
Parce qu’elles ont été prises de retard en ce qui concerne leur participation, les entreprises Algériennes ne figurent pas dans le guide du salon, une situation déplorée par les présents qui souhaitent plus de visibilité pour les produits Algériens.
Ils restent cependant “optimistes” d’autant que la plupart d’entre eux sont déjà dans le marché international comme pour les pâtes alimentaires de Amor Benamor et les pâtes Extra du groupe Benhamadi, ou pour les boissons Ifri et Ngaous qui ont déjà conquis le marché français à forte clientèle de la communauté Algérienne.
Les représentants de la Société des grands crus de l’Ouest ont indiqué qu’ils ont déjà pénétré le circuit de la restauration pour les vins d’Algérie qui, jadis, venaient soigner le vin français, précisant que 250.000 bouteilles sont écoulées au niveau de la chaîne Metro et sont présents dans 350 restaurants à Paris. Les boissons Ifri connaissent, selon les responsables de l’entreprise, un « gros succès » en France, notamment auprès de la communauté Algérienne, grâce, ont-ils dit, aux efforts et au soutien de l’Etat Algérien.
Il est à signaler que la Safex accompagne les exposants algériens en prenant en charge le transport de leurs produits et le paiement des stands à hauteur de 80%.
Cette expo à Paris aura eu au moins le mérite de mettre au grand jour les insuffisances relevées dans tous les domaines quant la la participation de l’Algérie. Les participants souhaitent, à l’avenir, être soutenus pour des résultats meilleurs compte tenu de l’atroce concurrence qui marque tous les domaines de l’exportation.
N.R

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :