Palestine : La résolution de l’Algérie passe à l’ONU

Palestine : La résolution de l’Algérie passe à l’ONU

Par : Abdelkader DJEBBAR

L’Algérie en bonne place sur les tablettes de l’ONU. L’Assemblée  générale de l’ONU, réunie en session d’urgence, a adopté mercredi à une très large majorité la résolution présentée par l’Algérie et la Turquie condamnant Israël pour les violences à Ghaza et réclamant un mécanisme de protection international pour les civils palestiniens.

La résolution a été adoptée par 120 voix pour, huit contre et 45 abstentions. Seuls l’Australie, le Togo et quatre Etats insulaires du Pacifique ont voté au côté d’Israël et des Etats-Unis contre la résolution. Washington avait mis son véto à une résolution similaire au Conseil de sécurité il y a de cela deux semaines.

S’exprimant peu avant le vote, l’ambassadeur d’Algérie auprès de l’ONU, Sabri Boukadoum, a souligné que la situation en Palestine constituait une menace pour la paix et la sécurité internationales. Le bilan des événements à Ghaza, a-t-il relevé, est ” dramatique ” les femmes, les enfants et les infirmières n’étant pas épargnés.

“Israël a odieusement violé les fondements du droit international”, a souligné le représentant de l’Algérie avant d’appeler les Etats membres à faire montre de fermeté et d’appuyer la résolution. Le texte adopté, condamne Israël pour les violences à Ghaza et préconise l’examen de mesures qui garantissent la sécurité et la protection des civils Palestiniens dans les territoires occupés.

À cet effet, la résolution invite le Secrétaire Général à examiner la situation qui prévaut à Ghaza et dans les territoires occupés et à soumettre dans un délai de deux mois un rapport, comprenant des propositions sur les moyens de garantir la protection des civils Palestiniens se trouvant sous occupation israélienne et de créer un mécanisme de protection international.

Le texte demande que des mesures soient prises immédiatement pour mettre fin au bouclage et aux restrictions imposées par Israël à la circulation et aux entrées et sorties de la bande de Ghaza, y compris avec l’ouverture durable des points de passage vers la bande de Ghaza pour l’acheminement de l’aide humanitaire et  la circulation des marchandises et des personnes.

Outre la demande pour la fourniture d’une aide humanitaire immédiate et sans entrave à la population de Ghaza, le projet de résolution encourage l’adoption de mesures concrètes dans l’optique d’une réconciliation inter-Palestinienne, y compris à l’appui de l’action de médiation entreprise par l’Egypte, en vue de réunifier la bande de Ghaza avec la Cisjordanie sous l’autorité d’un gouvernement Palestinien légitime.

La résolution demande aussi aux parties et à la communauté internationale de redoubler d’efforts afin d’instaurer les conditions nécessaires au lancement de négociations crédibles sur toutes les questions relatives au statut final pour mettre fin à l’occupation israélienne et parvenir à une paix juste, globale et durable.

Au moins 129 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis fin mars, la majorité le long de la ligne de démarcation.

A.D

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *