EuropeInternationalNewsSanté

Ouverture à Genève de la 72e AMS pour relever les défis sanitaires du monde

GENEVE - La 72e Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) s'est officiellement ouverte lundi au Palais des Nations à Genève, en présence du Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, de représentants des pays membres de l'OMS et de diplomates.

Ouverture à Genève de la 72e AMS pour relever les défis sanitaires du monde

GENEVE – La 72e Assemblée Mondiale de la Santé (AMS) s’est officiellement ouverte lundi au Palais des Nations à Genève, en présence du Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, de représentants des pays membres de l’OMS et de diplomates.

Le Ministre Suisse de l’Intérieur, Alain Berset, a mis l’accent lors de la cérémonie d’ouverture sur l’appel à l’action lancé par la Suisse il y a un an à Genève et officialisé ensuite à New York.

« Pour soutenir des systèmes de santé fragilisés dans les pays confrontés aux conflits, aux épidémies ou aux désastres, il est important de trouver des approches cohérentes et inclusives », a-t-il estimé.

Plus largement, après des conflits ou des désastres, « la santé est un facteur de rapprochement », a poursuivi celui qui s’est rendu lui-même il y a quelques semaines en Centrafrique, un pays qui, avec l’Afghanistan, s’est associé à cet appel lancé il y a un an.

Berset a par ailleurs appelé les membres à faire preuve de « volonté politique » pour contrôler le coût de la santé, annonçant par ailleurs que son pays organiserait en février 2020 une conférence Ministérielle mondiale sur la santé.

Selon le programme de l’AMS, la question de la couverture sanitaire universelle reste, cette année encore, au centre des discussions de la réunion.

L’accès aux soins est particulièrement entravé lors de longs conflits armés et d’autres situations d’urgence. Il est donc nécessaire de perfectionner les approches pour préserver les systèmes de santé et les préparer aux crises.

L’ordre du jour prévoit aussi l’adoption du budget bisannuel 2020-2021. Celui-ci vise à atteindre les objectifs formulés dans le 13e programme général de travail de l’OMS, à savoir : améliorer l’accès aux soins de base, mieux protéger les populations face aux situations d’urgence sanitaire et leur permettre de vivre en meilleure santé. Il sera également question des réformes institutionnelles en cours à l’OMS et de l’intégration accrue de cette organisation au système des Nations Unies.

L’AMS est l’organe décisionnel suprême de l’OMS. Elle se réunit généralement à Genève en mai chaque année afin d’examiner et de fixer les orientations d’ordre thématique, financier et organisationnel, ainsi que les programmes à venir.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :