AlgérieNews

Ould Abbés : repositionner le FLN

Ould Abbés : repositionner le FLN

Lille par : Mohammed CHOUAKI

Ould Abbés veut mériter la confiance placée en lui ses derniers temps. Il veut donc faire du FLN une nouvelle école de militantisme. Il veut rénover le Parti. En faire le Parti. Il veut redorer le blason du plus vieux parti. Il veut que le plus vieux parti reprenne sa place. Alors il s’ouvre à toutes et à tous ceux qui travaillent pour que l’Algérie refasse surface après une période qui a failli provoquer une inondation. Un tsunami.

La toute dernière nouvelle concerne la prime DE fin de mandat des députés.

La question fait beaucoup parler dans la rue. ET maintenant c’est au tour de l’Assemblée nationale de se saisir du dossier. Il y a quelques jours les députés du Front de Libération Nationale «ont décidé de renoncer à la moitié de leur prime.»

Ils ne toucheront que «120 millions de cts», une coquette somme, même si elle représente la moitié de la prime de fin de mandat estimée à 240 millions de cts. Les députés du FLN estiment qu’ils ont ainsi «adapté le montant de cette prime au contexte actuel.» Cependant, le contexte est que la loi de finance 2017 annonce une période de «vaches maigres». Des taxes et des augmentations de prix qui ont un impact direct sur le citoyen, son pouvoir d’achat et sa vie quotidienne.

Si les députés du FLN ont annoncé couper la poire en deux, d’autres relevant d’autres obédiences politiques, affirment que «cette prime de fin de mandat est un droit dont ils ne comptent pas se passer.»

Ce n’est la qu’un premier geste. Le second qui pourrait remettre le FLN de Djamel Ould Abbés reste incontestablement la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions qui exigent, pour les occuper, la nationalité algérienne

Ce texte composé de six articles a donné lieu à une violente polémique, dénoncée notamment par les représentants de l’émigration, les organisations de la société civile et certains partis politiques les partis politiques. Si le parti dirigé par Ahmed Ouyahia a soutenu et défendu ce document juridique, reste à connaître la position du FLN. Faut-il rappeler que Amar Saadani, alors à la tête du FLN, a vivement contesté l’article 51 de ce projet de loi qui interdit, en vertu de la nouvelle Constitution, l’accès aux fonctions supérieures de l’Etat au porteur de la double nationale.

Quelle attitude adopteront les députés de l’ex-parti unique sous la coupe du nouveau secrétaire du FLN, Djamel Ould Abbès ? Notons que le projet de loi fixant la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques dont l’accès requiert la nationalité algérienne exclusive intervient, selon l’exposé des motifs, pour la mise en œuvre de l’article 63 de la Constitution amendée à travers la détermination de la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques dont la nature «sensible» et «particulière» exige la jouissance exclusive de la nationalité algérienne.

Selon ce document, les postes concernés par cette interdiction imposée aux Algériens titulaires d’une deuxième nationalité étrangère sont : le président du Conseil de la nation, le président de l’APN, le Premier ministre, le président du Conseil constitutionnel, les membres du gouvernement, le secrétaire général du gouvernement, le premier président de la Cour suprême, le président du Conseil d’Etat, le gouverneur de la Banque d’Algérie, les responsables des organes de sécurité, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, les commandants des forces armées, les commandants des Régions militaires.

M.C

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :