AlgérieNews

Ould Abbès-Ouyahia : Éviter le pire, pour le meilleur

Ould Abbès-Ouyahia

Éviter le pire, pour le meilleur

Synthèse par : M. AZZEDE

Rien ne semble plus aller entre les têtes pensantes du FLN et du RND. Pourtant, tout semblait leur plaire pendant la période des législatives du 4 mai dernier. Tout semblait leur convenir. Et plus d’un croyait dur comme fer leurs relations au-dessus de tout soupçon. Finalement, tout laisse croire que c’était pour la galerie. Une vitrine bien achalandée le temps d’un vote pour replonger dans des histoires de rues alors que les tâches qui attendent les uns et les autres sont hautement plus importantes et hautement plus urgentes pour sortir de la crise économique et améliorer la situation à travers les tâches et le rôle dévolus à l’Assemblée nationale.

Mais aux dernières nouvelles, la chicane semble prendre le pas sur l’essentiel si l’on s’en tient à l’entretien publié lundi par notre confrère El Khabar avec le patron du FLN, Djamel Ould Abbès. Ce dernier «reproche au chef du RND d’avoir des ambitions présidentielles. « Oui, je crois (qu’Ahmed Ouyahia veut devenir président) et ce n’est pas un défaut, pense Ould Abbes. Cependant, il existe un détail important à ce sujet. L’Algérie est présidée par Abdelaziz Bouteflika, et du moment que ce dernier est le président, celui qui désire  devenir président doit freiner ses ambitions et se taire jusqu’à ce que l’opportunité se présente devant lui ».

Tout en réitérant une énième fois son soutien au président Abdelaziz Bouteflika, le chef du FLN a qualifié les personnes qui auraient la prétention de succéder à Bouteflika de « cupides ». « Celui qui veut la présidence doit attendre. L’ambition n’est pas un défaut, mais la convoitise est une mauvaise chose. Du moment que Bouteflika est président, aucune personne ne doit convoiter le pouvoir », soutient-il.

S’agissant de la prochaine équipe gouvernementale, Ould Abbes a indiqué qu’il n’y a aucune information « officielle » à ce stade. « Il me semble, mais ce n’est pas encore officiel, que d’autres partis, outre le FLN et le RND, prendront part à la prochaine équipe gouvernementale », souligne-t-il.

Et d’ajouter : « Le courant religieux a obtenu 10% des sièges entre le MSP et le parti de Djaballah. Il faut donc prendre cela en considération pour que ce résultat se traduise dans le staff gouvernemental ».

Réaction épidermique instantanée du porte-parole du RND qui déclare : « on focalise trop sur les ambitions de Ahmed Ouyahia parce que les résultats obtenus par le RND (à l’issue des élections législatives) les dérangent. En fait la stature de Ouyahia, sa vision, son réalisme, ses compétences dérangent certains cercles », rapporte notre confrère TSA.

A.M

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :