CanadaNews

Ottawa : Le Canada en fête

Ottawa : Le Canada en fête

Par : Abdelkader DJEBBAR

L’esprit était à la fête même si la pluie s’est abattue sur la capitale nationale une bonne partie de la journée. Même si la canicule a envahi Montréal où la température ressentie a dépassé les 40 degrés.

La plus grande célébration de la fête du Canada a lieu chaque année à Ottawa le 1er juillet : spectacles, activités familiales et feux d’artifice impressionnants soulignent l’événement. Or, cette année à l’occasion de la fête du Canada, autrefois nommée le Jour de la Confédération est la fête nationale du Canada, commémorant l’indépendance du pays, le 1er juillet 1867 en Loi constitutionnelle.

Au Québec, par contre, de nombreux citoyens changent de domicile à cette date ou autour de cette date, notamment parce que la majorité des contrats de bail prennent fin le 1er juillet ; c’est ce qu’on appelle au Québec la Fête du déménagement ou la « journée nationale du déménagement ». C’est pour ne pas perturber l’année scolaire des enfants affectés par les déménagements qu’une loi a été adoptée en 1974 pour changer la date de fin des baux du 1er mai au 1er juillet.

Le premier Ministre Justin Trudeau a célébré la diversité du Canada à l’occasion du 150e anniversaire du pays, mais il a aussi reconnu les tensions avec les peuples autochtones et a souligné la nécessité de se réconcilier avec eux.

Devant les nombreux Canadiens réunis sous la pluie sur la colline du Parlement, M. Trudeau a proclamé que le Canada «renaissait» pour cette occasion.

Le Canada était toujours considéré, sur la scène internationale, comme un exemple, notamment en matière de respect des droits de la personne, de maintien de la paix ainsi que de diversité et d’inclusion.

«Lorsqu’on revient sur notre histoire, on constate que notre passé est loin d’être parfait. Si beaucoup d’entre nous célèbrent le 150e du Canada, ce n’est pas le cas de tout le monde», a lancé le premier Ministre sur la scène, tentant de faire écho notamment aux critiques de militants autochtones ayant installé non sans mal un campement à proximité – neuf personnes avaient été arrêtées puis relâchées peu après cette semaine.

«Pendant des siècles, les peuples autochtones ont été victimes d’oppression, à partir du moment où les premiers explorateurs se félicitaient de découvrir un »Nouveau Monde«. Et en tant que société, nous devons donc reconnaître les erreurs du passé, accepter nos responsabilités, et faire en sorte que chaque Canadien ait un avenir prometteur», a dit M. Trudeau.

Prenant la parole plus tard au cours de l’événement, le gouverneur général du Canada, David Johnston, a lui aussi fait allusion au territoire algonquin ancestral.

«L’esprit à la base de notre confédération (repose) sur des principes fondamentaux : la paix, l’équité et le respect de la diversité», a-t-il relevé dans la langue de Molière, ajoutant en anglais, un peu plus tard, que le Canada n’avait toutefois pas toujours été «à la hauteur de ses principes».

A.D

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :