AlgérieEconomieInternationalNews

OPEP+ : Éviter un « effondrement catastrophique »

Le Ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, a estimé mercredi que l’OPEP et ses partenaires ont fait preuve de "résilience" et "d’abnégation" afin d’éviter un "effondrement catastrophique" du marché pétrolier international, a indiqué un communiqué du Ministère.

OPEP+ : Éviter un « effondrement catastrophique » 

Par : Abdelkader DJEBBAR

Le Ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a estimé mercredi que l’OPEP et ses partenaires ont fait preuve de « résilience » et « d’abnégation » afin d’éviter un « effondrement catastrophique » du marché pétrolier international, a indiqué un communiqué du Ministère.

Attar a indiqué, à l’issue de sa participation à la 20ème réunion du Comité Ministériel mixte de suivi Opep/Non-Opep (JMMC), que « face à la propagation de la pandémie de COVID-19 et ses répercussions négatives sur la demande pétrolière mondiale, l’OPEP et ses partenaires ont fait preuve de résilience et d’abnégation afin d’éviter un effondrement catastrophique du marché pétrolier international ».

La réunion du JMMC, tenue par visioconférence et précédée la veille par une réunion du Comité technique conjoint (JTC), était consacrée à l’examen de la situation du marché pétrolier international et à ses perspectives d’évolution à court terme ainsi qu’à l’évaluation du niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays de la Déclaration de Coopération pour le mois de juin 2020.

Les membres du JMMC ont également examiné le niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays signataires de la Déclaration de Coopération pour le mois de juin 2020.

« Le JMMC a relevé avec satisfaction que le taux de conformité global avait atteint 107 % en juin contre un taux de 87 % en mai », note le communiqué.

Le JMMC a relevé qu’au premier semestre, les stocks pétroliers mondiaux ont augmenté à un rythme élevé, sans précédent, mais que l’accord de réduction de production des pays OPEP+ permettra de corriger progressivement cette situation dès le début du second semestre.

A cette fin, M. Attar a indiqué qu’il était « important que les pays de la Déclaration de Coopération continuent de respecter pleinement leurs engagements de baisse de la production afin de restaurer la stabilité et l’équilibre du marché pétrolier international, et que le mécanisme de compensation soit mis en œuvre, car c’est un important gage de crédibilité de l’accord », a indiqué le Ministère.

Sur la base des travaux et des recommandations du Comité Technique conjoint, le JMMC est également chargé d’évaluer la situation du marché pétrolier international et de formuler des recommandations à la Conférence de l’Opep et à la réunion Ministérielle Opep et Non-Opep.

A noter que le JMMC est composé de sept pays membres de l’OPEP (Algérie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Irak, Koweït, Nigeria et Venezuela) et de deux pays non-membres de l’OPEP (Russie et Kazakhstan).

L’Angola, la Guinée Equatoriale, le Gabon et le Soudan Sud ont participé également à cette réunion.

A.D

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :