AMÉRIQUEEtats-UnisInternationalNews

ONU: appel à s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité de la région méditerranéenne

ONU: appel à s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité de la région méditerranéenne

NEW YORK (Nations Unies) – Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé vendredi les Etats de la région méditerranéenne à s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité qui frappe la région.

“Aujourd’hui, la région méditerranéenne est confrontée à de sérieux défis sur plusieurs fronts”, a déclaré M. Guterres lors d’une réunion du Conseil de sécurité présidée par le ministre italien des Affaires étrangères, Angelino Alfano.

Commerce illicite de narcotiques, d’armes et de pétrole, larges mouvements de réfugiés et de migrants à la merci de passeurs et de trafiquants, piraterie maritime, violation des droits de l’Homme, violences contre les femmes, dégradation de l’environnement, tensions politiques et sociales, terrorisme, utilisation d’armes chimiques, crises alimentaires.

Le secrétaire général a énuméré devant le Conseil les nombreux maux qui frappent les pays bordant la mer Méditerranée.

“La mer Méditerranée fournit d’immenses ressources économiques”, a fait remarquer M. Guterres, citant les hydrocarbures, les stocks halieutiques et les routes commerciales. “Cependant, ses avantages dépendent de la stabilité et de la coopération”.

“Bien trop souvent, les réponses aux défis sécuritaires en Méditerranée sont entreprises en grande partie ou uniquement par le biais d’arrangements de sécuritaires traditionnels ou de solutions ad hoc”, a déploré M. Guterres. “De telles approches risquent de prolonger des situations inacceptables ou d’aggraver des situations si  elles ne sont pas soutenues par des efforts pour s’attaquer aux causes profondes sous-jacentes”, a-t-il précisé.

“La Méditerranée est une jonction mondiale de cultures, de sociétés et d’économies mutuellement enrichissantes. Pourtant, la violence et la haine menacent ce dynamisme, au détriment du monde entier”, a rappelé le secrétaire général, estimant que la communauté internationale doit faire tout son possible pour résoudre les maux de la région afin qu’elle puisse continuer à apporter ce qu’il y a de mieux.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close