Etats-UnisInternationalNewsSanté

ONU : à l’initiative de l’Algérie, le groupe Africain de New York appelle à la solidarité internationale face au COVID-19

NEW YORK- A l’initiative de l’Algérie et de l’Ethiopie, le Groupe des Ambassadeurs africains aux Nations Unies à New York a adopté une déclaration ayant trait à l’effort mondial de lutte contre la pandémie COVID-19, l'une des crises les plus graves ayant touché l'humanité dans son histoire moderne.

ONU : à l’initiative de l’Algérie, le groupe Africain de New York appelle à la solidarité internationale face au COVID-19

NEW YORK- A l’initiative de l’Algérie et de l’Ethiopie, le Groupe des Ambassadeurs africains aux Nations Unies à New York a adopté une déclaration ayant trait à l’effort mondial de lutte contre la pandémie COVID-19, l’une des crises les plus graves ayant touché l’humanité dans son histoire moderne.

 L’Ambassadeur Sofiane Mimouni, Représentant Permanent de l’Algérie, qui préside le Groupe africain à New York, a, en effet, pris l’initiative de proposer une déclaration qui marque la position de l’Afrique sur un certain nombre de questions importantes liées au Covid19, apprend-t-on mercredi de la Mission diplomatique algérienne à l’ONU.

Ces questions portent notamment sur l’importance de la coopération et de la solidarité internationales pour la lutte contre la pandémie et ses conséquences, l’appui des institutions économiques et financières aux pays en développement, en particulier en Afrique, la levée des sanctions imposées aux pays souffrant de la propagation de la pandémie, la non-politisation de la lutte contre COVID-19, la nécessité de lutter contre la stigmatisation et la discrimination dont les personnes associées au COVID-19 font l’objet.

Cette déclaration affirme, également, le soutien du groupe africain à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à son Directeur Général, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, à un moment où leur gestion de la pandémie fait l’objet de critiques de la part de l’Administration américaine qui a décidé mardi de suspendre sa contribution à l’OMS.

Les Ambassadeurs africains ont ainsi tenu à rendre un hommage particulier aux agents de santé qui sont en première ligne dans la lutte contre cette pandémie sans précédent qui ne connaît pas de frontières et ne fait de distinction entre les êtres humains.

Ils ont plaidé en faveur du renforcement de la coopération internationale sous la direction des Nations Unies et le leadership de l’OMS à travers une approche intégrée et cohérente de nature à permettre de faire face à la pandémie et ses conséquences dévastatrices dans tous les domaines humanitaire, socio-économique et sanitaire.

Ils ont également salué le rôle de l’ONU dans l’aide et l’assistance aux pays dans leur lutte contre cette pandémie et loué le dévouement, l’engagement et le leadership de M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, et ses efforts inlassables pour coordonner l’action mondiale contre le COVID-19.

Ils ont ainsi réaffirmé leur plein soutien à l’OMS et à son Directeur Général tout en exprimant leur pleine confiance en sa capacité à s’acquitter de ses responsabilités avec courage et sans aucun préjugé.

Appel à éviter de politiser la crise mondiale

A cet égard, ils ont appelé à mettre de côté toute différence et à éviter de politiser cette crise mondiale en vue de se concentrer sur le sauvetage de vies et la lutte contre le virus dans un esprit de solidarité.

Le groupe africain a demandé aux institutions financières et monétaires internationales ainsi qu’aux différents partenaires d’accorder une attention particulière aux pays en développement, en particulier en Afrique, souffrant de la propagation du COVID-19 en accélérant leur soutien financier et technique afin de contenir la propagation du COVID-19 et restaurer la croissance économique.

Ils les ont également invités à coopérer avec les envoyés spéciaux de l’Union Africaine pour mobiliser le soutien économique international pour la lutte continentale contre la pandémie de COVID-19.

Face à la montée de la stigmatisation, du racisme et de toutes les formes de discrimination, des discours de haine et de la xénophobie visant des individus et des groupes perçus à tort comme étant associés au COVID-19 dans le monde, les Ambassadeurs africains ont souligné la nécessité de s’attaquer résolument à ces actes tout enrelevant que le moment était venu pour la solidarité afin que l’humanité puisse ensemble surmonter cette crise.

Ils ont exprimé leur soutien à l’appel du Secrétaire général de l’Onu du 26 mars 2020, pour la levée des sanctions qui peuvent nuire à la capacité des pays soumis à des sanctions économiques illégales, en particulier en Afrique, et à leur habilité à réagir de manière adéquate à la pandémie de COVID-19 et ses conséquences à tous les niveaux.

Ils ont enfin rappelé la nécessité pour la communauté internationale de travailler dans l’unité et la solidarité à travers une stratégie collective pour faire face à cet ennemi commun et surmonter et atténuer ses impacts multiformes, dans l’esprit de ne laisser personne de côté.

Aps

 

 

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :