AlgérieEconomieInternationalNews

OMC : L’Algérie va à son rythme

OMC

L’Algérie va à son rythme

Par : Mohammed CHOUAKI

L’Algérie ira a “son rythme” dans son processus  d’adhésion à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), a déclaré le Ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, dans un entretien à l’APS.

“Le dossier est en cours. La demande d’adhésion a été déposée depuis 25 ans. Nous sommes toujours demandeurs, mais nous irons à notre rythme”, soutient le ministre.

Selon M. Benmeradi, les membres de l’OMC veulent tous bénéficier des avantages accordés par l’Algérie à l’Union Européenne (UE) dans le cadre de l’Accord d’association, précisant que “cela n’arrange guère l’Algérie”.

Il cite, dans ce sens, l’avis d’experts algériens qui disent que “l’Algérie n’aurait jamais dû signer un Accord d’association avant d’adhérer à l’OMC”.

“Nous irons à l’OMC avec des droits de douanes nuls, tels qu’accordés aux Européens, alors que la Chine, membre éminent de l’organisation, a des filières protégées de 80 à 90%. Il faut donc remettre à niveau notre droit de douane et convaincre l’UE et la Zone arabe de libre-échange (ZALE) de la nécessité de la démarche”, poursuit-il.

Pour rappel, à ce jour, l`Algérie a mené 12 rounds de négociations multilatérales qui ont permis de traiter plus de 1.900 questions liées au système économique national.

Le pays a aussi tenu plus de 120 réunions bilatérales avec une vingtaine de pays, qui ont été couronnées par la conclusion de six accords bilatéraux avec Cuba, le Brésil, l`Uruguay, la Suisse, le Venezuela et l’Argentine, souligne  l’APS

Les négociations en vue de l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation du Commerce (OMC) ont démarré en Avril 1987 mais n’ont, à ce jour, pas abouti. Au regard du nombre et de la complexité des réserves que le gouvernement Algérien devra impérativement lever pour avoir l’autorisation d’intégrer cette institution internationale il faudrait, à l’évidence, encore beaucoup de temps pour y parvenir.

L’Algérie figure de ce fait dans le peloton très restreint des nations (à peine une dizaine) qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas intégré cette organisation à laquelle, il est bon de le rappeler, adhèrent pas moins de 164 pays.

CH.M

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer