Etats-UnisNewsSport

Neuf nourrissons sur dix dans le monde ont reçu des vaccinations en 2017

Neuf nourrissons sur dix dans le monde ont reçu des vaccinations en 2017

NEW YORK (Nations Unies) – Environ 123 millions de nourrissons dans le monde, soit 9 sur 10, ont reçu au moins une dose de vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche en 2017, les protégeant contre des maladies infectieuses pouvant causer des maladies graves ou des décès, selon les dernières données de vaccination de l’OMS et de l’UNICEF.

Depuis 2015, le pourcentage d’enfants qui ont reçu les trois doses d’immunisation systématique contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC3) atteint 85% (116,2 millions de nourrissons), a précisé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué de presse.

Bien que la couverture vaccinale mondiale avec le DTC3 reste à 85%, il est important de souligner que 4,6 millions de nourrissons supplémentaires ont été vaccinés dans le monde en 2017 par rapport à 2010, en raison de la croissance démographique mondiale.

De même, il est important de noter que bien que la couverture du DTC3 dans la région africaine reste à 72% depuis 2010, la croissance de la population cible régionale signifiait que pour maintenir le même niveau de couverture, environ 3,2 millions de nourrissons supplémentaires devaient être vaccinés en 2017.

Sur les 19,9 millions de nourrissons qui ne sont pas complètement vaccinés au DTC3, près de 8 millions (40%) vivent dans des environnements fragiles ou humanitaires, y compris dans des pays touchés par un conflit. Et environ 5,6 millions d’entre eux vivent dans trois pays seulement – l’Afghanistan, le Nigeria et le Pakistan – où l’accès aux services de vaccination de routine est essentiel pour atteindre et maintenir l’éradication de la poliomyélite.

En 2017, dix pays avaient une couverture de DTC3 ou une dose de vaccin  anti-rougeole inférieure à 50% : Angola, République centrafricaine, Guinée équatoriale, Tchad, Guinée, Somalie, Nigeria, Soudan du Sud, Syrie et Ukraine.

Les deux agences onusiennes estiment qu’à mesure que la population augmente, il faut que davantage de pays augmentent leurs investissements dans les programmes de vaccination.

Si l’on veut réaliser la couverture vaccinale universelle, on estime que 20 millions d’enfants supplémentaires doivent être vaccinés avec le DTC3, 45 millions d’enfants supplémentaires doivent être vaccinés avec une deuxième dose de vaccin anti-rougeole et 76 millions d’enfants supplémentaires doivent être vaccinés avec 3 doses de vaccin conjugué contre le pneumocoque.

A l’appui de ces efforts, l’OMS et l’UNICEF s’emploient à élargir l’accès à la vaccination en renforçant la qualité, la disponibilité et l’utilisation des données de couverture vaccinale, en ciblant mieux les ressources et en veillant à ce que les personnes vulnérables puissent avoir accès aux services de vaccination.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :