AMÉRIQUEEtats-UnisMexiqueNews

Mur Amérique-Mexique sous pression

« Nous allons être contraints de fermer la Frontière Sud complètement si les Démocrates Obstructionnistes ne nous donnent pas l'argent pour terminer le mur », a tweeté Donald Trump, en leur demandant également de « changer les ridicules lois sur l'immigration dont notre pays est affublé ».

Mur Amérique-Mexique sous pression

Montréal par : Abdelkader DJEBBAR

« Nous allons être contraints de fermer la Frontière Sud complètement si les Démocrates Obstructionnistes ne nous donnent pas l’argent pour terminer le mur », a tweeté Donald Trump, en leur demandant également de « changer les ridicules lois sur l’immigration dont notre pays est affublé ».

Le mur avec le Mexique se transforme en bras de fer entre le Président Américain et les démocrates. De jour en jour, Trump se fait de plus en plus menaçant à un point tel qu’il met de « la pression au camp démocrate pour le financement de son mur entre les États-Unis et le Mexique. Après le shutdown, il menace de complètement fermer la frontière.

Donald Trump a déjà menacé à plusieurs reprises de fermer « toute la frontière » entre les États-Unis et le Mexique, y compris aux échanges commerciaux. Il a brandi cette menace vers fin novembre, alors que la « caravane des migrants », un cortège de centaines de Centraméricains remontant de l’Amérique Centrale aux États-Unis, arrivait près de la frontière.

Le milliardaire a ensuite dit qu’il considérerait une telle fermeture comme une « opération rentable », arguant du fait que « les États-Unis perdent tellement d’argent en faisant du commerce avec le Mexique dans le cadre de l’ALENA, plus de 75 milliards par an ».

Poursuivant une série de tweets, il a réitéré sa menace plusieurs fois : « Nous construisons un mur ou fermons la Frontière Sud ».

En novembre, le Président Américain avait déjà menacé de fermer la frontière avec le Mexique pour lutter contre l’immigration clandestine.

Les négociations entre démocrates et républicains ont échoué jeudi à mettre fin au « shutdown » aux États-Unis. La paralysie partielle des administrations fédérales, qui a mis des centaines de milliers de fonctionnaires au chômage forcé, va donc se prolonger au moins jusqu’à la semaine prochaine. Jusqu’à présent, les cartes demeurent encore et toujours brouillées malgré les multiples menaces qui font que le Président Trump persiste et signe en faveur de la réalisation du fameux mur-frontière.

A.D

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :