Montréal Zéro sac plastique

Montréal

Zéro sac plastique

Par : Abdelkader DJEBBAR

Dans moins de six mois, la ville de Montréal sera débarrassée complètement, totalement et entièrement des sacs en plastique car les commerçants n’auront plus le droit d’en remettre à leurs clients. Les sacs d’une épaisseur inférieure à 50 microns et les sacs renfermant un agent oxydant (oxo dégradables, oxo fragmentables et biodégradables) seront aussi proscrits, «quelle que soit leur épaisseur» de ceux-ci.

Seuls de «petits sacs de plastique» servant à emballer les fruits et légumes ainsi que les médicaments seront tolérés. Même chose pour les housses de vêtements utilisées par les nettoyeurs, alors que les restaurants ne seront pas assujettis aux nouvelles règles.

«L’abandon des sacs de plastique léger dans l’environnement est une problématique mondiale majeure qui nous concerne tous. Au Québec, seulement 14 % des sacs d’emplettes à usage unique sont récupérés, c’est trop peu», souligne le responsable de l’environnement au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal. Les délais accordés seront mis à profit pour que les commerçants se débarrassent leur stock.

Le bannissement des sacs de plastique «s’appliquera (alors) à tous les établissements dont l’activité principale consiste à vendre des marchandises au détail», a-t-on précisé vendredi, par communiqué.

«À l’instar d’autres villes, a-t-il ajouté. Montréal s’engage pour la réduction à la source et rejoint ainsi un mouvement mondial visant notamment à protéger l’environnement et à lutter contre les changements climatiques. De plus en plus de citoyens utilisent déjà en priorité des sacs réutilisables pour leurs emplettes.»

Même si l’interdiction entre en vigueur en même temps que l’arrivée de la nouvelle année, les commerçants pourront écouler leurs sacs de plastique en stock jusqu’au 5 juin, date limite pour se conformer à la nouvelle réglementation. La date est symbolique, car il s’agit de la Journée mondiale de l’environnement.

Des amendes seront imposées seulement au terme de cette période de transition.

«Montréal souhaite avant toute chose miser sur la sensibilisation et l’information. Nous voulons que les commerçants aient le temps de s’ajuster à la nouvelle réglementation et écouler leurs inventaires de sacs», a poursuivi Jean-François Parenteau.

La Ville de Montréal recommande aux citoyens de prendre le plus tôt possible de nouvelles habitudes pour transporter leurs emplettes jusqu’à la maison.

L’on suggère notamment d’avoir recours à des contenants et à des sacs réutilisables, mais aussi de bannir tout produit à usage unique et de mettre au recyclage les sacs de plastique en les disposants «en paquet plutôt que pêle-mêle dans le bac».

A.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *