AlgérieMaghrebMoyen OrientNews

Messahel appelle à faire prévaloir l’approche politique pour le règlement des conflits dans le Monde Arabe

Messahel appelle à faire prévaloir l’approche politique pour le règlement des conflits dans le Monde Arabe

LE CAIRE – Le Ministre des Affaires Etrangères, Abdelkader Messahel, a appelé mardi au Caire, à faire prévaloir l’approche politique dans le règlement des conflits dans le Monde Arabe.

Dans son intervention aux travaux de la 150ème session ordinaire du Conseil de la Ligue Arabe au niveau Ministériel, M. Messahel a affirmé que “l’appel de l’Algérie au rapprochement des vues pour l’unification des positions participe de sa conviction qu’il s’agit de la seule voie à même de préserver la sécurité de la région, à travers l’approche politique et pacifique pour le règlement des conflits et crises et par le recours aux vertus du dialogue constructif et de la réconciliation entre frères, à même de préserver l’unité et la souveraineté des pays Arabes”.

Abordant la crise Libyenne, le chef de la diplomatie Algérienne a déploré les derniers affrontements que la capitale libyenne Tripoli a connus et qui ont fait plusieurs morts et blessés dont des civils.

Il a affirmé, dans ce cadre, que “la seule voie à même de régler la crise qui secoue ce pays frère est celle du rapprochement des vues des belligérants libyens, par le dialogue inclusif et la réconciliation nationale inter-Libyenne, à même de préserver l’unité, la souveraineté, la sécurité et la stabilité de ce pays frère et répondre aux aspirations du peuple libyen au développement et à la prospérité”.

Pour ce qui est de la crise Syrienne, M. Messahel a appelé à “la poursuite de l’intensification des efforts en vue de mettre un terme à cette tragédie”, à travers l’adoption d'” une solution politique et la réconciliation nationale dans le respect de la volonté du peuple Syrien frère”.

Concernant la situation au Yémen, le Ministre des Affaires Etrangères a fait part du “soutien aux efforts consentis dans le cadre des Nations unies, notamment ceux de l’envoyé spécial Martin Griffiths”, émettant à cet égard, son vœu de voir “ces efforts réunir les conditions favorables à la relance de la solution politique, à même de garantir l’unité du Yémen, sa souveraineté et sa sécurité”.

Messahel a, enfin, évoque le phénomène du terrorisme, de l’extrémisme violent et du crime transfrontalier, lequel s’est aggravé en raison de l’instabilité née des troubles et crises que connait le monde arabe, appelant à “l’intensification des efforts, à même d’y faire face et de l’éradiquer dans le cadre d’une approche inclusive et conformément à la Légalité internationale”.

Aps

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close