AlgérieEuropeNews

Merkel met en avant le rôle de l’Algérie dans le règlement des conflits en Libye et au Mali 

Merkel met en avant le rôle de l’Algérie dans le règlement des conflits en Libye et au Mali

ALGER- La chancelière Allemande Angela Merkel a mis en avant, lundi à Alger, le rôle de l’Algérie en matière d’instauration de la paix et de la sécurité dans une région marquée par des conflits, notamment ses efforts dans le règlement des crises au Mali et en Libye.

“L’Algérie qui est le plus grand pays d’Afrique de par sa superficie, partage plus de 6.000 km de frontières avec les pays du voisinage qui connaissent des problèmes d’ordre sécuritaire”, a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia,  mettant l’accent sur le rôle de “l’Algérie qui s’investit dans la réconciliation au Mali et le règlement de la crise en Libye par une solution interne et libyenne”.

Mme Merkel a affirmé que son pays “partage” la même la position de l’Algérie, à savoir les efforts à même d’aboutir à une “solution interne pour la résolution de la crise libyenne, laquelle ne devrait pas venir des partenaires extérieurs”.

Pour elle, “il est dans l’intérêt de l’Algérie et de l’Allemagne que le conflit libyen soit résolu” car il s’agit, a-t-elle dit, de recouvrer la paix et la sécurité dans ce pays voisin de l’Algérie et proche de l’Europe.

Mettant en exergue les efforts de l’Algérie qui s’est “investie” dans la réconciliation au Mali dans le but d’y rétablir la paix et la sécurité, la chancelière allemande a indiqué par ailleurs qu’elle était “satisfaite” de savoir que le travail entrepris par l’ancien président allemand de Horst Kôhler, en sa qualité d’envoyé spécial du SG des Nations Unies pour le Sahara occidental, soit “évalué de façon très positive”.

Revenant sur la teneur de ses discussions avec M. Ouyahia, elle les a qualifiées de “très constructives”, soulignant à ce propos que l’Algérie et l’Allemagne entretiennent un “partenariat étroit” notamment, dans les domaines de la formation professionnelle, la jeunesse et la culture.

Dans ce sens, elle évoqué la possibilité de créer en Algérie un Institut Goethe “de plein droit” et d’offrir en outre “les possibilités légales de délivrer des visas aux jeunes algériens souhaitant poursuivre leurs études ou une formation en Allemagne”.

Dans le domaine de la défense, la chancelière allemande a indiqué que les deux pays ont établi une “coopération étroite et structurée qu’ils veulent poursuivre dans le domaine de la sécurité, notamment la lutte contre le terrorisme”.

Evoquant le sujet des migrants clandestins, Mme Merkel s’est “félicitée de la collaboration fructueuse” de l’Algérie quant au rapatriement des Algériens en situation irrégulière en Allemagne, renouvelant à ce propos ses “remerciements” aux autorités algériennes.

Aps

 

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :