Analyse

Menaces Américaines : contre l’impeachment, la guerre

Menaces Américaines : contre l’impeachment, la guerre

Par : Kharroubi Habib

L’impression prévaut internationalement que le Président Américain Donald Trump rumine d’engager son pays dans un conflit armé dont le déclenchement ferait diversion aux problèmes que sont pour lui l’enquête en cours aux Etats-Unis sur ses supposées accointances et complicité avec le Kremlin et l’intention déterminée de ses adversaires d’engager contre lui la procédure « d’impeachment » au motif d’avoir forfait en entretenant ces liens.

Depuis qu’il a accédé à la Maison Blanche le successeur d’Obama ne cesse en effet d’enfourcher des positions provocatrices à l’encontre de la Russie comme pour prouver à l’opinion américaine qu’il n’est pas le russophile que dénoncent ses ennemis politiques et s’en prend de même à la Chine à laquelle faisant reproche d’agir économiquement contre les intérêts américains et d’avoir des visées « impérialistes » qui menaceraient la sécurité nationale des Etats-Unis. Russie et Chine ne sont pas les seuls Etats « ennemis » encourant les foudres oratoires du président américain à la popularité et crédibilité déclinantes.

Il a en effet étoffé la liste des pays qu’il pourfend, provoque et menace par l’adjonction de l’Iran, la Corée du Nord et le Venezuela contre lesquels il agite des menaces belliqueuses qui ne sont pas évidemment du goût des dirigeants de ces pays, mais aussi de la communauté internationale y compris au sein de puissances qui sont les alliés traditionnels des Etats-Unis. Pour tous, les menaces belliqueuses qu’il profère sont le signe que Donald Trump se conduit d’une manière irréfléchie et qu’il y a à craindre qu’acculé par les oppositions qu’il suscite aux Etats-Unis, il saute le pas vers l’ouverture d’un conflit armé avec les Etats dont il en a fait ses « têtes de Turc ». C’est pourquoi l’on assiste à une levée de boucliers contre ses propos incendiaires à leur encontre.

De partout des voix se sont élevées pour les condamner et demander qu’il soit mis un terme pour que ne s’enclenche pas entre les Etats-Unis et les pays visés par eux une escalade des tensions qui pourrait conduire au pire. Les interpellations contre cette guerre des nerfs à laquelle s’adonne avec une morbide délectation le président de la plus grande puissance militaire mondiale n’ont pas le même ton de franchise directe quant à la condamnation qu’elles portent sur son comportement. Celles qui ont émané d’Etats occidentaux ont par exemple mis en avant l’obligation pour Trump de faire dans la retenue et la modération. Mais toutes établissent que la communauté internationale est choquée et atterrée que le président des Etats-Unis bombe le torse et menace de guerre sur tous les dossiers internationaux dont il ne maîtrise ni la complexité ni la teneur explosive pour la paix mondiale.

L’opinion internationale est au diapason avec ceux parmi les dirigeants de la planète que l’attitude de Donald Trump sidère et fait craindre le pire. Un récent sondage a en effet fait apparaître que l’Amérique avec Trump aux commandes constitue le plus grand danger pour la paix planétaire. Un danger qui se précise au constat que le président américain est ostensiblement en quête d’un prétexte pour revêtir l’habit de commandant en chef de l’armée américaine et ainsi rassembler autour de sa personne controversée et contestée un peuple américain qu’il n’a pas su rassembler autrement depuis qu’il exerce la fonction suprême aux Etats-Unis, quitte à pétrifier l’humanité et le peuple Américain avec.
 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :