MaghrebNewspolitique

Mauritanie/Présidentielle : La refonte du système éducatif au centre des programmes des candidats

La campagne Présidentielle bat son plein en Mauritanie et le système éducatif qui est dans une mauvaise passe est au centre des programmes des principaux candidats et la refonte de l’école mauritanienne constitue la priorité des priorités.

Mauritanie/Présidentielle : La refonte du système éducatif au centre des programmes des candidats

Nouakchott par : Bakari Guèye 

La campagne Présidentielle bat son plein en Mauritanie et le système éducatif qui est dans une mauvaise passe est au centre des programmes des principaux candidats et la refonte de l’école mauritanienne constitue la priorité des priorités.

C’est ainsi que Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ghazwani, présenté comme le potentiel vainqueur du scrutin du 22 juin promet de faire en sorte que l’école retrouve son rôle de champ de valeurs républicaines et de pilier de l’unité nationale.

Le candidat envisage d’entreprendre une réforme radicale du système éducatif, permettant à chaque enfant en âge d’aller à l’école de rejoindre une école publique moderne afin de préparer les générations futures à assumer leurs responsabilités envers le pays.

« Je suis sûr que cinq ans ne sont pas suffisants pour remédier à tous les déséquilibres de notre système éducatif.

Néanmoins, je suis déterminé à procéder sans tarder aux réformes nécessaires pour établir les règles de l’école dont nous rêvons tous pour nos générations émergentes.

Une école dans laquelle chaque enfant Mauritanien trouvera l’occasion de développer ses énergies et de développer ses talents dans un environnement éducatif calme, empreint de valeurs nobles issues de notre vraie religion et de notre culture arabe et africaine. »

Et pour relever ce défi, le candidat a fait part dans son programme d’un certain nombre d’engagements s’il était élu : travailler à créer et à motiver les enseignants et à les mettre dans des conditions de travail appropriées ainsi qu’à l’établissement du principe de punition et de récompense ; continuer de développer la construction et l’équipement des établissements d’enseignement et la fourniture d’outils pédagogiques ; encourager la recherche scientifique et relier l’université à la communauté ; accorder une attention particulière à la formation professionnelle, qui constitue le moyen idéal d’absorber le chômage, de promouvoir les petites et moyennes entreprises et de répondre aux besoins du marché du travail qualifié, donner à l’enseignement religieux une place de choix où l’éducation qualifiante permettra l’acquisition de connaissances religieuses importantes qui font partie de  l’identité nationale.

Ould Ghazwani compte déclencher : « une extinction progressive de l’école fondamentale privée, qui accentue les inégalités sociales, sera opérée, à partir de la rentrée scolaire 2020-2021, pour laisser place à une école publique de cohésion qui renforce l’unité nationale. » Par ailleurs :
« La capacité d’accueil de l’enseignement secondaire sera élargie et sa qualité améliorée pour que son premier cycle complète une éducation de base obligatoire de 9 ans et pour que son second cycle, à travers une reforme de ses curricula, prépare à la fois à la poursuite des études et à l’accès à la vie active. »

Pour sa part, Sidi Mohamed Ould Boubakar, principal challenger de Ould Ghazwani, promet de réhabiliter l’école publique et de promouvoir une école de qualité. Ce candidat compte « initier une réforme de l’éducation nationale pragmatique, concertée et dépouillée de tout présupposé idéologique. » Pour ce faire, Ould Boubakar envisage en cas de victoire de mettre en œuvre les mesures suivantes : améliorer la qualité du système éducatif en mettant un terme au désordre qui règne actuellement, à travers notamment l’élaboration d’une charte de qualité à laquelle devront se soumettre l’ensemble des établissements d’enseignement ; professionnaliser l’enseignement en privilégiant les filières scientifiques et techniques ; parvenir à la scolarisation universelle au niveau de l’enseignement primaire ; créer un Haut Conseil de l’Enseignement composé de personnes ressources issues du milieu éducatif ; créer une université technique à Nouakchott et deux centres universitaires d’agriculture et d’élevage à l’Est et au Sud du pays ;mettre en place des zones d’éducation prioritaire ; mettre fin à la communautarisation de fait de l’enseignement public ; mise en place d’un dispositif garantissant la présence effective et en nombre suffisant des enseignants au niveau des écoles en milieu rural ; améliorer le taux de rétention au niveau du primaire ; élaborer et mettre en œuvre une nouvelle stratégie des ressources humaines et matérielles pour la valorisation de la fonction de l’enseignant ; accorder une attention particulière à la formation continue ; réhabiliter le rôle de l’inspection et du contrôle de qualité à tous les niveaux ; promouvoir les Mahadras et en revaloriser le rôle ; encourager une gestion participative des écoles ; décentraliser progressivement la gestion des lycées au niveau des conseils régionaux ; procéder à une réforme des programmes scolaires ; faciliter l’accès des enseignants à la propriété immobilière à travers un fonds d’appui pour financer le logement social.

Ainsi donc, les principaux candidats rivalisent âprement sur le terrain de la réforme du système éducatif, un intérêt qui est du goût des corporations d’enseignants dont la plupart et notamment ceux du supérieur et du secondaire ont rallié massivement le candidat Ghazwani. Et le Courant des professeurs de l’enseignement secondaire qui constitue l’un des plus importants regroupements au niveau du secteur, est engagé dans une campagne menée tambour battant en faveur de ce candidat.

B.G

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :