MaghrebNews

Mauritanie : Nomination d’un nouveau gouvernement

La liste des membres du nouveau gouvernement Mauritanien est tombée jeudi soir à 22 h. Cette nouvelle équipe est dirigée par Mr Ismail Ould Bodde Ould Cheikh Sidiya, un homme du sérail qui fût Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire  de 2011 à 2016.

Mauritanie : Nomination d’un nouveau gouvernement

Nouakchott par : Bakari Guèye  

La liste des membres du nouveau gouvernement Mauritanien est tombée jeudi soir à 22 h. Cette nouvelle équipe est dirigée par Mr Ismail Ould Bodde Ould Cheikh Sidiya, un homme du sérail qui fût Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire  de 2011 à 2016.

Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’École centrale Paris. Il a effectué toutes ses études supérieures entre Toulouse et Paris.

Ould Bodde Ould Cheikh Sidiya a commencé sa carrière comme Chef du Bureau Etudes et Programmation de la SNIM (Société Nationale Industrielle et Minière) puis Directeur Général de la société CompuNet. Quelque temps après Il occupe le poste de Directeur Général du Bureau d’études ETASCO (mines, énergie, eau, développement urbain, études de faisabilité, communication, méthodes organisationnelles, assistance-conseil) avant de devenir Coordinateur du projet ville nouvelle de Boutilimit.

Le gouvernement qui vient d’être rendu public et qui a tenu en haleine les Mauritaniens pendant plus d’une semaine a réservé beaucoup de surprises.

C’est ainsi que parmi les membres de l’ancienne équipe, seuls cinq ont été retenus. C’est donc comme l’avais promis le Président Mohamed Ould Cheikh Ghazwani, une équipe essentiellement composée de technocrates qui a été mise en place.

A noter également un réaménagement de l’organigramme avec la création de certains Ministères et la fusion d’autres.

Parmi les nouvelles figures les plus saillantes, on peut citer l’arrivée du Dr. Haïmouda Ould Ramdane comme Ministre de la justice.

Le nouveau garde des sceaux est un homme du secteur. Il travaille dans ce Ministère dont il est l’une des chevilles ouvrières depuis des décennies. Sa nomination a été saluée par beaucoup de Mauritaniens qui n’ont de cesse de demander une réforme en profondeur de ce secteur vital qui connait beaucoup de problèmes.

Mr Ismaël Ould Cheikh Ahmed, Ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Mauritaniens à l’étranger, conserve son poste. L’ancien représentant du Secrétaire Général de l’ONU au Yémen a été reconduit car sous son impulsion la diplomatie Mauritanienne est en passe de recouvrer ses lettres de noblesse.

Autre nouvel arrivant occupant un poste clé, c’est Hanena Ould Sidi, le nouveau Ministre de la défense nationale qui débarque fraîchement de Bamako où il occupait il y a encore quelques jours le commandement de la force du G5 Sahel.
Dr. Mohamed Salem Ould Merzoug, ancien Haut-commissaire de l’OMVS  a été nommé Ministre de l’intérieur et de la décentralisation, un poste clé. L’homme sera appelé à jouer un rôle de premier plan dans le dialogue en vue entre le pouvoir et l’opposition dans le but de solder la crise politique qui couve depuis plusieurs années et à laquelle vient de s’ajouter la récente crise post-électorale.

Dans le nouvel organigramme, le Ministère de l’Education a été scindé en deux.

C’est ainsi que Adama Sonko, un fonctionnaire international a été nommé Ministre de l’enseignement fondamental et de la réforme de l’éducation nationale. D’un autre côté Mohamed Malaînine Ould Eyih, occupe désormais le poste de Ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle.

S’agissant des portefeuilles à caractère économique on note la nomination de Ckeikh El Kebir Ould MoulayTaher comme Ministre de l’économie et de l’industrie, de Mohamed Ould Abdel Vetah, Ministre du pétrole, des mines et de l’énergie et Nani Ould Chrougha, Ministre des pêches et de l’économie maritime.

La gent féminine est représentée dans cet attelage gouvernemental par Khadijettou Mint Bouka, Ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Naha Mint Mouknass, Ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Dr. Néné Kane, Ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille et enfin Madame Coumba Ba, qui a été nommée séparément du gouvernement par décret en qualité de Ministre conseillère à la Présidence de la République.

Voilà l’équipe appelée à traduire dans les faits l’ambitieux programme du nouveau chef de l’État Mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, un programme qui promet entre autre de mettre fin aux inégalités, de répartir équitablement les richesses du pays entre les citoyens, d’instaurer la bonne gouvernance, de créer une école républicaine et d’assurer à tous les Mauritaniens un accès aux services sociaux de base, dans les meilleurs délais.

Lores de la cérémonie d’investiture le 1er août dernier, Ould Ghazwani avait déclaré : « Je mesure l’importance des charges de la plus haute fonction de la République que le peuple Mauritanien vient de me confier pour gérer ses affaires durant les années à venir. Ceci est un immense honneur pour moi. Ce choix me conforte dans ma détermination à œuvrer sans relâche pour bâtir un État fort, émancipé et solidaire. Un État où s’épanouiront les citoyens, sans distinction, dans la paix et la dignité. Un État prospère, dont les richesses sont équitablement reparties. »

B.G

 

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :