EconomieMaghrebNews

Mauritanie : La Chine finance la construction d’un nouveau port de pêche

La Chine vient d’octroyer à la Mauritanie un important financement de 586 millions de yuans pour la construction d’un port de pêche à Nouakchott. Il s’agit d’un prêt signé entre la Mauritanie et la Banque d’Export- Import de Chine, un accord qui vient d’être avalisé par le parlement Mauritanien.

Mauritanie : La Chine finance la construction d’un nouveau port de pêche

Nouakchott par : Bakari Guèye 

La Chine vient d’octroyer à la Mauritanie un important financement de 586 millions de yuans pour la construction d’un port de pêche à Nouakchott.

Il s’agit d’un prêt signé entre la Mauritanie et la Banque d’Export- Import de Chine, un accord qui vient d’être avalisé par le parlement Mauritanien.

Le Ministre de l’économie et de l’industrie, M. Cheikh El Kébir Moulaye Taher, a indiqué que cet accord intervient dans le cadre des efforts du gouvernement en vue de mettre en place des infrastructures de base appropriées pour le secteur de la pêche afin de stimuler ses performances.

Il a fait remarquer qu’il va permettre la construction d’un port multifonctions au KM 28 au sud de la capitale disposant d’une capacité de débarquement de 400 000 tonnes par an et favorisant la création de quelque 2300 opportunités d’emplois dont 1500 dans la phase de construction et 800 emplois permanents.

Le Ministre a fait ensuite un exposé devant les députés sur le rôle que joue le secteur de la pêche dans l’économie nationale en offrant 226 000 opportunités d’emplois et en contribuant pour 14,6% aux ressources budgétaires et pour 40% aux rentrées en devises.

Il a attiré l’attention sur le fait que le secteur des pêches, en dépit du rôle important qu’il joue reste bien en-deçà de ses capacités, faute de son intégration à l’économie nationale. C’est ainsi que sa contribution à la valeur ajoutée ne dépasse pas les 3,2% au moment où il peut faire bien davantage pour peu que les infrastructures nécessaires existent.

Le Ministre a montré l’intérêt que présente la construction de ce port et les objectifs qui en sont attendus, relevant qu’il favorisera la création d’un pôle de développement intégré disposant de toutes les installations nécessaires pour le débarquement, la maintenance et la réparation des embarcations et bateaux de pêche.

Il a noté que la bonne gouvernance est la meilleure garantie de l’exécution dans des conditions optimales de l’accord de prêt et de la réalisation des objectifs visés, ce sur quoi vont plancher les trois départements à savoir : l’économie et l’industrie ; des pêches et de l’économie maritime et de l’équipement et des transports.

Cheikh El Kébir Moulaye Taher a rassuré les députés au sujet de la société qui aura la charge de réaliser le port précisant qu’elle dispose d’une expérience en Mauritanie et les informant au passage que les études requises de faisabilité et d’impact environnemental sont déjà achevées.

Les députés ont souligné, à leur tour, l’importance du secteur des pêches insistant sur la nécessité de créer les infrastructures nécessaires pour une exploitation optimale des ressources halieutiques nationales.

A noter que la coopération Sino-Mauritanienne est très diversifiée. Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 19 juillet 1965.

Depuis 52 ans, quels que soient les aléas internationaux et l’évolution de la situation de chacun d’entre eux, leurs liens bilatéraux sont toujours marqués par un développement continu de haut niveau et de haute qualité, leurs visites de haut rang se multiplient et leur coopération dans divers domaines est fructueuse. La Chine accorde depuis toujours une assistance au développement économique et social de la Mauritanie, tandis que le gouvernement Mauritanien s’en tient à sa politique d’amitié vis-à-vis de la Chine et donne son soutien à la Chine concernant ses intérêts vitaux. Les rapports Sino-Mauritaniens sont exemplaires dans les relations Sino-Africaines.

Jusqu’à 2017, la Chine a exécuté 99 projets d’aide en Mauritanie, dont 88 accomplis, y compris ports, hôpitaux, routes, travaux d’urbanisme, stadium et bâtiments de bureaux. En plus, la Chine a fourni plus de 5,4 milliards de yuans (monnaie Chinoise) d’aides financières sous diverses formes à la Mauritanie.

Depuis 1975, la Chine offre une bourse à des étudiants mauritaniens. Jusqu’à 2017, il y a environ 400 boursiers mauritaniens qui ont fait ou font leurs études en Chine. Depuis 1987, la Chine envoie plus de 40 professeurs pour enseigner le chinois en Mauritanie. A l’heure actuelle, 3 professeurs du Chinois travaillent à l’Université de Nouakchott.

La Chine a envoyé en Mauritanie 32 équipes médicales avec plus de 800 agents médicaux, créant le seul groupe d’experts de prévention et de contrôle des maladies et de la santé publique parmi les équipes médicales Chinoises à l’étranger, et établissant le seul centre de coopération ophtalmologique avec l’assistance Chinoise en Afrique.

 B.G

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :