MaghrebNewspolitique

Mauritanie/Elections : Dernier virage avant le scrutin présidentiel du 22 juin

Les préparatifs vont bon train pour l’organisation le 22 juin prochain d’une élection présidentielle jugée décisive pour l’avenir du pays. En effet, l’enjeu est d’autant plus important que le président sortant Mr Mohamed Ould Abdel Aziz est hors course.

Mauritanie/Elections : Dernier virage avant le scrutin présidentiel du 22 juin

Nouakchott par : Bakari Guèye  

Les préparatifs vont bon train pour l’organisation le 22 juin prochain d’une élection présidentielle jugée décisive pour l’avenir du pays. En effet, l’enjeu est d’autant plus important que le président sortant Mr Mohamed Ould Abdel Aziz est hors course.

Le Conseil constitutionnel a publié jeudi à Nouakchott la liste provisoire des candidats à cette élection présidentielle.

Dans un communiqué de presse, il a indiqué, qu’après délibération et classification des dossiers de candidature parvenus au secrétariat général, le conseil a arrêté la liste provisoire suivant l’ordre de dépôt.

Le communiqué note que : « Le Conseil Constitutionnel s’est réuni 8 mai 2019 en son siège à Nouakchott sous la présidence de M. Diallo Mamadou Bathia, son président. Au cours de cette réunion, le conseil a étudié la préparation et la classification des listes provisoires des candidats aux élections présidentielles dont le premier tour est prévu le 22 juin 2019. Après délibération et classification selon l’ordre de dépôt au secrétariat général, le conseil a arrêté la liste suivante : Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouany, Sidi Mohamed Boubacar Boussalev, Birama Dah Abeid, Mohamed Sidi Maouloud, Mohamed Lemine El Mourteja Wavi etKane Hamidou Baba. »

Le conseil déclare que chaque candidat peut contester devant le conseil les vendredi 10 et samedi 11 la validité d’une liste provisoire mentionnée ci-dessous conformément aux dispositions de l’article 5 du décret 2018/2012 comportant la convocation du collège électoral pour élections présidentielles du 22 juin 2019.

A noter que dans le cadre du Recensement à vocation électorale (RAVEL), un recensement complémentaire lancé pour une durée d’un mois, le nombre des nouveaux inscrits au fichier électoral a frisé les 100000 inscrits.

L’opération  se poursuit jusqu’au 14 Mai 2019. Selon un bilan provisoire, la plupart des nouveaux inscrits résident dans les trois wilayas de la capitale : (Nouakchott Ouest-12008, Nouakchott Nord-14862 et Nouakchott Sud-17490).

Le reste des nouveaux inscrits sont répartis entre les autres wilayas :

Inchiri (1592), Tiris Zemmour (1540), Guidimakha (1065), Tagant (1411), Dahklet Nouadhibou (7058), Adrar (2145), Trarza (6894), Brakna (4002), Gorgol (3108), Assaba (5139), Hod el Gharbi (2212) et Hod el Chargui (3652).

Les choses semblent donc aller dans le bon sens même si la composition de la CENI est vivement contestée par les candidats de l’opposition qui n’y sont pas représentés.

Les négociations visant à intégrer des éléments de l’opposition au sein de ce comité des sages traînent toujours en longueur. En revanche, une importante doléance de l’opposition vient d’être satisfaite par le gouvernement. C’est ainsi qu’au cours d’une conférence de presse organisée jeudi 09 mai à Nouakchott, le ministre de l’intérieur et de la décentralisation Mr Ahmedou Ould Abdallah a annoncé que le Conseil des ministres qui s’est réuni le même jour a examiné et approuvé un projet de loi organique modifiant certaines dispositions de l’Ordonnance n°91- 027 du 7 octobre 1991. Il a précisé, dans son commentaire sur le projet de loi organique modifiant certaines dispositions de l’Ordonnance n°91- 027 du 7 octobre 1991, portant loi organique relative à l’élection du Président de la République, modifiée par la loi organique n°2012-028 du 12 avril 2012, que le nouveau texte concerne le vote des éléments des forces armées et de sécurité qui votaient un jour avant le scrutin suite à un accord des acteurs politique et ils votaient avant le dialogue de 2012 le jour scrutin avec les citoyens dans le même jour.

Il a ajouté que des demandes sont parvenues tout dernièrement de l’opposition appelant à faire voter les éléments des forces armées et de sécurité le jour du scrutin général et après cette doléance les acteurs politiques impliqués dans le dialogue de 2012 se sont concertés et ont approuvé cette demande compte-tenu des avantages facilitant le vote des électeurs en une seule journée.

B.G

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :