MaghrebNews

Mauritanie/Egypte : Des officiers instructeurs Égyptiens l’École de défense du G5 Sahel

Des instructeurs Égyptiens vont venir s’ajouter à l’équipe multinationale qui constitue le corps professoral de l’École de défense Mohammed Ben Zayed de Nouakchott ou collège de défense du G5 Sahel.

Mauritanie/Egypte : Des officiers instructeurs Égyptiens l’École de défense du G5 Sahel

Nouakchott par : Bakari Guèye

Des instructeurs Égyptiens vont venir s’ajouter à l’équipe multinationale qui constitue le corps professoral de l’École de défense Mohammed Ben Zayed de Nouakchott ou collège de défense du G5 Sahel.

Au cours d’une cérémonie organisée par l’ambassadeur d’Égypte en Mauritanie, en l’honneur de la mission militaire Égyptienne, Son Excellence Ahmed Salameh, ambassadeur d’Egypte à Nouakchott a souligné l’importance du rôle que joue l’École de défense Mohammed Ben Zayed, face au terrorisme, soulignant que l’envoi d’officiers Égyptiens reflète l’intérêt qu’accorde son pays pour la Mauritanie.

Et le diplomate d’ajouter, que l’envoi d’officiers Égyptiens reflète le grand intérêt suscité en Mauritanie et dans les pays du Sahel, et   « témoigne de notre prise de conscience du fait que les défis auxquels la région est confrontée ,sont la lutte contre le terrorisme et la lutte contre la violence, ce qui  nécessite l’instauration de règles de sécurité et de paix dans la région ».

L’Ambassadeur a souligné la nécessité d’établir la paix et la sécurité sur le continent Africain et dans le monde, appelant à une coopération et une coordination intensive entre les pays de la région dans ce domaine.

Le Ministre Mauritanien de la Défense, Hanena Ould Sidi, et plusieurs de ses collaborateurs et dirigeants du l’école  de  défense, Mohamed bin Zayed, ainsi que le major Général Bahry Khaled Arfa, chef de la mission Égyptienne, les officiers membres de la mission , le  conseiller culturel Egyptien auprès de la Mauritanie, Ashraf Azazi, et  de nombreux Ambassadeurs et conseillers militaires d’Ambassades accréditées en Mauritanie, ont assisté à cette cérémonie.

Notons que le Conseil des Ministres de la Mauritanie dans sa séance de jeudi 24 novembre 2016 a examiné et adopté le Projet de décret relatif à la création du Collège de Défense Mohamed Ben Zayed.

Ledit projet de décret a pour objet la création d’un établissement d’enseignement militaire supérieur dénommé  « Collège de Défense Mohamed Ben Zayed ».

Ce collège de défense a pour mission de former et de préparer les officiers supérieurs des forces armées des Etats membres du G5 à occuper des hautes responsabilités de commandement en développant chez eux l’esprit et la compétence interarmées et la capacité d’appliquer les principes de commandement et de gestion au niveau opérationnel, tant sur le plan national que multinationale.

Les cours du collège de défense ont démarré en octobre 2018. Il s’agit de la première Ecole de guerre à vocation « transnationale ».

La composition du staff enseignant, des stagiaires, des partenaires et des soutiens de l’entreprise montre en effet le caractère multilatéral sans pareil de cet établissement d’enseignement militaire supérieur.

La contribution des membres du G5 Sahel au budget se décline en deux niveaux nettement distincts. La Mauritanie contribue à hauteur de 34% et les quatre autres pays versent chacun 16,5%.

Une différenciation aussi nette est observée également au sujet de la provenance des formateurs permanents issus des pays du G5 sahel, avec une nette domination des mauritaniens.

Outre les formateurs issus du G5 Sahel, on note l’apport de la France à travers un assistant pédagogique permanent mis à la disposition du commandement du collège.  S’y ajoutent d’autres assistants pour des durées déterminées : deux formateurs attendus, offerts par l’Italie, un autre par la France. L’Egypte et la Jordanie fournissent également des formateurs.

En amont, la France, l’Allemagne et l’UE ont largement contribué, notamment en ce qui concerne la formation des formateurs ainsi que la mise en place des outils et équipements pédagogiques. La valeur monétaire de leurs apports cumulés tourne autour de trois millions d’euros.

Des partenariats avec le collège de l’OTAN sont envisagés par le Général Mauritanien, Brahim Vall Ould Cheibani, qui commande le collège de défense G5 sahel.

A l’instar des collèges de défense de ce genre, ou écoles de guerre dans le monde, le collège du G5 Sahel constitue l’ultime étape de la formation militaire supérieure.

Les Emirats Arabes unis ont financé la construction du siège du collège à hauteur de huit millions d’euros.

Ainsi donc avec l’arrivée des instructeurs Égyptiens, la coopération militaire entre la Mauritanie et l’Egypte s’en trouve renforcée. En mai 2018 il y a eu la visite en Mauritanie d’une délégation Égyptienne dirigé par le Général de Division Echrave Abdel Aziz El Ghadhi, Directeur du collège Supérieur de Guerre, une rencontre qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre la Mauritanie et l’Égypte.

Il est à rappeler que l’actuel Président Mauritanien, naguère Général de Division et Chef d’état-major Général des Armées avait participé en juillet 2017, à la cérémonie d’inauguration à El-Hammam en Égypte de la plus grande base militaire d’Afrique. Cette base est d’une capacité d’accueil de 20 000 soldats. Elle porte le nom de l’ex-Président M. Mohamed Néguib (1952 à 1954). Avec cette base, l’Égypte se positionnait comme la plus grande puissance militaire d’Afrique.

B.G

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :