MaghrebNews

Mauritanie : Des officiers du G5 Sahel en formation au Collège de défense de Nouakchott

La remise à niveau et la coordination opérationnelle des troupes du G5 Sahel est l’un des volets importants de cette coalition militaire sous-régionale. C’est dans ce cadre qu’une formation militaire accélérée a démarré le 09 septembre au Collège de défense de Nouakchott.

Mauritanie : Des officiers du G5 Sahel en formation au Collège de défense de Nouakchott

Nouakchott par : Bakari Guèye

La remise à niveau et la coordination opérationnelle des troupes du G5 Sahel est l’un des volets importants de cette coalition militaire sous-régionale. C’est dans ce cadre qu’une formation militaire accélérée a démarré le 09 septembre au Collège de défense de Nouakchott.

Cette formation de trois semaines est suivie par Trente-six officiers de la force conjointe du G5 Sahel.

La force conjointe du G5 Sahel veut mettre au point des procédures communes entre différents pays. « Les officiers ont différentes formations, dans différents pays et ici, il faut trouver des procédures communes pour lesquelles ils peuvent travailler ensemble », a expliqué Joachim Santana, le conseiller régional défense de l’institution.

Au cours de cette première session de formation, les officiers réaliseront un exercice opérationnel, en conditions réelles. Pour le général Brahim Vall, directeur du collège de défense, c’est une nécessité. « Ces deux dernières années, on a senti que les différents officiers qui viennent au PC sont des gens qui ont fait de la planification opérationnelle depuis quelques années dans les écoles et qui ont besoin qu’on leur rafraîchisse la mémoire », a-t-il dit.

Les officiers se mettront également à jour sur le droit international. « Dans un contexte asymétrique comme au Sahel, on a pour les officiers beaucoup de difficultés de distinguer les civils des combattants », a souligné Baptiste Martin, du Haut-commissariat au droit de l’homme pour le G5, avant de poursuivre : « Un autre défi c’est pour toutes les sources de renseignement qui peuvent être au sein de la population civile de ne pas exposer les sources. Beaucoup de personnes ont été tuées dans certains pays du G5 Sahel pour avoir fourni des informations aux forces de défense et de sécurité ».

A l’Union Européenne, le principal bailleur du G5 Sahel, on estime que la coordination des troupes est le plus important. « Les officiers ont différentes formations, dans différents pays et ici, il faut trouver des procédures communes pour lesquels ils peuvent travailler ensemble », explique Joachim Santana, le conseiller régional défense de l’institution.

« Un autre défi c’est pour toutes les sources de renseignement qui peuvent être au sein de la population civile de ne pas exposer les sources. Beaucoup de personnes ont été tuées dans certains pays du G5 Sahel pour avoir fourni des informations aux forces de défense et de sécurité. »

Notons que le Collège de défense du G5 Sahel de Nouakchott a été créé en 2014 sous l’impulsion de l’ancien Président Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz. C’est une école créée selon un modèle comparable au Collège de défense de l’Otan, sis à Rome.

C’est le 8 octobre dernier que la première promotion de 36 officiers du Collège de défense du G5 Sahel faisait son entrée à Nouakchott. Des lieutenants-colonels ou colonels venus du Burkina Faso (5), du Mali (7), de la Mauritanie (14), du Niger (5) et du Tchad (5).

Ces 36 officiers brevetés des pays du G5 Sahel, issus des corps de l’armée, de la gendarmerie et de la garde nationale, ont achevé, le mardi 09 Juillet 2019, leur formation au collège de défense du G5 Sahel à Nouakchott, au terme d’une année académique de 8 mois.

B.G

Montrer plus
Error, no Ad ID set! Check your syntax!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :