AFRIQUEMaghrebNews

Mauritanie : Conclave à Nouakchott du comité ordinaire de défense et de sécurité du G5 Sahel

Les chefs militaires du G5 Sahel sont tous à Nouakchott où se tiennent depuis mercredi 23 octobre les travaux de la 9ème session du comité ordinaire de défense et de sécurité de cette organisation.

Mauritanie : Conclave à Nouakchott du comité ordinaire de défense et de sécurité du G5 Sahel

Nouakchott par : Bakari Guèye

Les chefs militaires du G5 Sahel sont tous à Nouakchott où se tiennent depuis mercredi 23 octobre les travaux de la 9ème session du comité ordinaire de défense et de sécurité de cette organisation.

On note notamment la participation des Chefs d’Etat-major et les directeurs de la sûreté dans les pays du G5 ainsi que le commandant de la force Française, Barkhane. La rencontre, d’une durée de trois jours, permettra d’étudier les volets défense et sécurité dans la région, à travers, la force conjointe et les instances de formation et d’encadrement militaires des pays de G5 Sahel et l’examen des voies et moyens permettant d’échanger l’expertise et des connaissances sécuritaires, la coordination conjointe et la gestion des structures de formation en lien avec l’action sécuritaire dans les pays du groupe.

Dans son mot d’ouverture, le Chef d’Etat-major Général des Armées de Burkina Faso, le Général Moise Minoungou, Président en exercice du comité ordinaire de défense et de sécurité du G5 Sahel, a précisé que la situation sécuritaire dans l’espace du G5 Sahel a connu une dégradation inquiétante particulièrement dans le fuseau centre, caractérisée par de nombreux cas d’attaques terroristes ces derniers temps.

Il a ajouté que l’actuelle session se tient à un moment particulier et les points qui feront l’objet devront permettre de donner un coup d’accélérateur à la lutte contre les forces du mal et singulièrement contre le terrorisme.

Pour le général Burkinabé, la rencontre intervient dans un contexte marqué par la multiplication des attaques terroristes de plus en plus meurtrières.

C’est ainsi que les attaques terroristes dans l’espace du G5 Sahel ont fait 500 victimes de juin à septembre 2019. Ce chiffre a été révélé par le Président du Comité de défense et de sécurité du G5 Sahel, le Général Moïse Minoungou, chef d’état-major général de l’armée du Burkina Faso.

Selon le Général Minoungou : « Notre cohésion sociale est ainsi mise à mal avec pour conséquence la détérioration des liens sociaux caractérisés par les déplacements massifs des populations, les abandons des villages et la submersion des villages et familles d’accueil. »

Pour sa part, Lemine, Chef d’Etat-major général des armées de la Mauritanie, le Général de division, M. Mohamed Cheikh Ould Mohamed, a souhaité la bienvenue aux hôtes de la Mauritanie.

Il a ajouté que l’étendue des opérations des groupes armés terroristes et l’évolution continue de leurs modes d’action, nous interpellent encore une fois sur la nécessité d’unir nos efforts en vue d’une prise en charge multidimensionnelle du phénomène de l’extrémisme violent qui affecte sérieusement la paix et la sécurité sous-régionale et compromet gravement la stratégie de développement et de sécurité des pays du G5 Sahel.

La réunion des chefs d’état-major du G5 Sahel avec leurs collègues Français intervient une semaine après la rencontre des chefs des polices des frontières de l’espace Sahélien.

Notons que le comité ordinaire de défense et de sécurité du G5 Sahel tiendra chaque année des sessions ordinaires et, en cas besoin, peut convoquer une session extraordinaire.

B.G

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :