MaghrebNews

Mauritanie a vendu, cette semaine, des bons du trésor pour un montant global de 356 millions d’ouguiya

La Mauritanie a vendu, cette semaine, des bons du trésor pour un montant global de 356 millions d’ouguiya MRU (5,6 milliards F CFA), selon un communiqué de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) consulté par APA, jeudi à Nouakchott.

Mauritanie a vendu, cette semaine, des bons du trésor pour un montant global de 356 millions d’ouguiya

Nouakchott par Bakari Guèye

La Mauritanie a vendu, cette semaine, des bons du trésor pour un montant global de 356 millions d’ouguiya MRU (5,6 milliards F CFA), selon un communiqué de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) consulté par APA, jeudi à Nouakchott.

Ce montant a été vendu pour une échéance de quatre semaines à un taux moyen pondéré de 4,92%, précise le communiqué.

La BCM et le Trésor mauritanien avaient lancé conjointement, mardi dernier, un appel d’offres pour la cession de bons du trésor pour un montant global de 660 millions d’ouguiya MRU, soit 10,5 milliards FCFA.

La date limite de règlement pour cette mise en adjudication avait été fixée au 29 août.

Au cours du point de presse conjoint entre MM. le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), Abdel Aziz Ould Dahi et le Ministre des Finances, M. Mohamed Lemine Ould Dhehby, M. le Gouverneur a mis l’accent sur le niveau des réserves de change de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), jugeant qu’il est satisfaisant par rapport aux économies similaires à la nôtre.

le Gouverneur a indiqué que le niveau des réserves de change atteint, ce lundi 26 août 2019, USD 1.048.258.170, couvrant 6 mois d’importations et « c’est un niveau confortable pour un pays comme la Mauritanie » a-t-il ajouté. « Le niveau de ces réserves a été de USD 640.679.512 en 2014 et seulement de USD 238.461.123 en 2009 » a-t-il précisé.

Par ailleurs, a déclaré M. le Gouverneur, les réserves de change n’ont pas été et ne peuvent pas être l’objet de malversation quelle que soit sa nature.

D’abord, s’est-il expliqué, « ces réserves de changes sont auditées deux fois par an par un cabinet d’Audit international et pour ce triennal c’est le KPMG qui fait l’affaire ».

Ensuite, poursuit-il, « elles sont placées dans des banques centrales internationales, à savoir la Banque de France pour les réserves en euro et la Federal Reserve des Etats-Unis en ce qui concerne les réserves en dollar ».

Et puis, a-t-il conclu « nous avons des engagements avec le FMI pour atteindre des niveaux de réserves significatives qui ont toujours été respectés grâce à leur bonne gestion par la BCM ».

B.G

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :