Maghreb

Maroc Le Maghreb a tout ce qu’il faut pour être la région la plus intégrée du monde (SG de l’UMA)

Maroc

Le Maghreb a tout ce qu’il faut pour être la région la plus intégrée du monde (SG de l’UMA)

RABAT- Le secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), Habib Ben Yahia a affirmé que la région du Maghreb a tout ce qu’il faut pour être la région « la plus intégrée du monde ».

La région maghrébine « a tout ce qu’il faut pour être la région la plus intégrée du monde, notamment, le pétrole, le gaz, les minerais, l’agriculture, et les ressources humaines, sans oublier l’identité culturelle commune », a souligné, mercredi à Rabat, M. Ben Yahia, dans son allocution d’ouverture du 6ème « Forum pour le développement de l’Afrique du Nord » rappelant, néanmoins, que le commerce intra-maghrébin représente à peine 3 % du commerce extérieur des pays maghrébins.

Evoquant le projet de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) qui devrait voir le jour en 2017 et qui prévoit la réalisation, à terme, d’une communauté économique africaine intégrée, M. Ben Yahia a souligné que l’UMA « s’inscrit dans ce cadre et y adhère pleinement ».

L’Union a participé à toutes les réunions sur la zone de libre-échange continentale et organisé des ateliers dans le cadre de l’initiative BIAT (Plan d’action pour intensifier le commerce intra-africain), auxquels ont participé les représentants des administrations maghrébines concernées ainsi que les représentants du secteur privé.

De son côté, le directeur par intérim du bureau de l’Afrique du Nord de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Nassim Oulmane, a qualifié le projet de la ZLEC « d’ambitieux » aspirant à construire un groupement continental, avec une population de plus d’un milliard de personnes et un PIB de 3000 milliards de dollars.

« L’intégration maghrébine est plus que jamais d’actualité au vu de la similitude des défis de développement des pays nord-africains, des opportunités qu’elle représente en termes de croissance et d’emploi et des atouts économiques et géostratégiques dont dispose cette région qui constitue un carrefour entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient », a-t-il dit.

Pour la Directrice de la coopération multilatérale et des Affaires économiques internationales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Zakia El Midaoui, l’intégration maghrébine « n’est plus une option, mais une nécessité urgente parce que le contexte international actuel est marqué particulièrement par une tendance au renforcement des groupements économiques régionaux ».

Organisée par la CEA et la chaire OMC de l’Université Mohammed V en partenariat avec le laboratoire d’Economie Appliquée au Développement (LEAD, Université de Toulon) sous le thème « l’Afrique du Nord et les accords continentaux de libre-échange », ce Forum se poursuivra jusqu’au 31octobre.

Aps

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :