EconomieEtats-UnisInternationalMaghrebNews

Maroc : le FMI prévoit un ralentissement de l’économie en 2016

Maroc: le FMI prévoit un ralentissement de l’économie en 2016

WASHINGTON- La croissance de l’économie marocaine devrait ralentir en 2016 pour se situer entre 1,5 et 2%, a indiqué jeudi le Fonds monétaire internationale, en mettant en garde contre la hausse du chômage qui reste particulièrement élevé chez les jeunes.

La croissance en 2016 subira les effets d’une « mauvaise campagne céréalière et de la relative faiblesse de l’activité non agricole », précise le FMI  dans un communiqué diffusé à l’issue d’une mission de consultations sur l’économie du Maroc menée au titre de l’article IV des statuts du Fonds.

Le FMI relève que si la croissance devrait se redresser en 2017, elle restera cependant sujette à plusieurs risques importants liés à un possible recul de « la croissance dans les pays avancés et émergents, aux prix de l’énergieet aux tensions géopolitiques dans la région ».

En 2016, le déficit des transactions extérieures courantes devrait s’accentuer à 2,9% notamment du fait de la hausse des importations de biens d’équipements et de produits alimentaires ainsi qu’à la baisse des prix de phosphate, selon les prévisions du FMI.

Les réserves internationales du Maroc devraient atteindre 6,8 mois d’importations.

Le Maroc qui a bénéficié de la baisse des cours de pétrole, en réduisant son déficit budgétaire « lui reste beaucoup à faire pour atteindre une croissance élevée, soutenable et mieux partagée », relève l’institution de Bretton Woods.

« Le chômage, surtout celui des jeunes reste élevé », constate le FMI qui recommande au Maroc d’accélérer la mise en œuvre des réformes économiques pour accroître les gains de productivité et soutenir la création d’emplois.

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :