AFRIQUEMaliNewspolitique

Mali : des avancées mais pas d’accord complet entre les militaires mutins et la Cédéao

BAMAKO- La seconde rencontre entre la délégation de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et les militaires mutins du "Comité nationale pour le salut du peuple", a permis dimanche des avancées mais pas encore d'accord global et elles reprendront lundi, ont indiqué dimanche soir les deux parties "Nous avons pu nous entendre sur certains points mais pas sur l'ensemble des points de discussion", a déclaré à sa sortie de plusieurs heures de réunion le chef de la délégation de la (Cédéao), le médiateur dans la crise Malienne, l'ex-Président Nigérian Good Luck Jonathan, cité par l'agence AFP.

Mali : des avancées mais pas d’accord complet entre les militaires mutins et la Cédéao

BAMAKO- La seconde rencontre entre la délégation de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et les militaires mutins du « Comité nationale pour le salut du peuple », a permis dimanche des avancées mais pas encore d’accord global et elles reprendront lundi, ont indiqué dimanche soir les deux parties « Nous avons pu nous entendre sur certains points mais pas sur l’ensemble des points de discussion », a déclaré à sa sortie de plusieurs heures de réunion le chef de la délégation de la (Cédéao), le médiateur dans la crise Malienne, l’ex-Président Nigérian Good Luck Jonathan, cité par l’agence AFP.

 « Aussi bien la Cédéao que les militaires veulent que le pays aille de l’avant », a ajouté Good Luck Jonathan, mandaté pour « assurer le retour immédiat de l’ordre constitutionnel » dans le pays Sahélien, dont le Président Ibrahim Boubacar Keïta a été contraint d’annoncer sa démission dans la nuit de mardi à mercredi après avoir été arrêté par des militaires.

« Les discussions continuent. On a eu des points de compromis sur certains aspects, la négociation va continuer demain » lundi, a pour sa part déclaré le porte-parole des militaires, Ismaël Wagué.

Pour rappel, les pays voisins du Mali, réunis en sommet extraordinaire jeudi dernier, avaient réclamé le « rétablissement » immédiat du Président Keïta et décidé d’envoyer cette délégation à Bamako, la quatrième de l’ex-Président Good Luck Jonathan depuis le début de la crise socio-politique qui ébranle le Mali depuis les législatives de mars-avril.

Aps

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :