"A Haute Voix"AlgérieCommuniquéNews

Mahmoud Siyoucef, Membre du Comité Central du Parti du FLN monte au créneau et hausse la voix. 

« LA MISE EN ORBITRE DE MOUAD BOUCHAREB  N'EST PAS LE FRUIT DU HAZARD »

Mahmoud Siyoucef, Membre du Comité Central du Parti du FLN monte au créneau et hausse la voix. 

« LA MISE EN ORBITRE DE MOUAD BOUCHAREB  N’EST PAS LE FRUIT DU HAZARD »

À mes amis militants

Pour comprendre pourquoi le pouvoir est en train de mettre en orbite Mouad Bouchareb, il faut avoir en tête le cas presque similaire de Macron qui a été parachuté  par le vrai pouvoir qui, dans le cas de la France, est à la main des puissances financières. Cela a marché en France du fait de la faiblesse des Partis et leur impopularité chronique.

C’est pareil en Algérie, où  la solution “Bouchareb” a beaucoup de chance de réussir. En effet dans le cas de notre pays, le vrai pouvoir se trouve face à une scène politique où les Partis n’ont pas de poids. Cela est déplorable bien sûr, mais c’est une réalité amère qui s’explique :

Depuis longtemps, la gestion de l’activité partisane par le pouvoir a fait en sorte que presque tous les partis ne pouvaient exister que dans le giron de l’administration. Les partis sont devenus des officines de recrutement pour habiller de démocratie formelle, les assemblées “élues” qu’elles soient nationales ou locales.

Les programmes sont devenus très secondaires et les idéologies quasiment inexistantes. Dans ce contexte le népotisme et la corruption sont devenus un sport national.

Depuis A.MEHRI, personne au pouvoir ou même parmi des gens sincères ne croit plus en la nécessité de la pratique partisane comme source de pouvoir. Voilà pourquoi les “Partis” n’ont de Parti que le nom.. Ni dans la forme ni dans le fond, ils ne méritent le nom de Parti.

Notre Parti, le FLN est en train de se comporter et de se complaire de cette situation. Il est devenu un appareil encore plus “appareil ” que celui du temps de KAID AHMED, sinon pire car la corruption aidant, il est en train de perdre son âme.

Et cela durera tant que durera “cette drôle de manière de faire de la politique, qui n’est hélas pas le propre du FLN. De nombreuses autres formations politiques gravitant dans le giron du pouvoir se sont résignées au même mode de fonctionnement, laissant leur devenir se décider ailleurs  qu’au niveau de leurs instances légales.”

Mahmoud Siyoucef, Membre du Comité Central du Parti du FLN

 

Montrer plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voire aussi

Fermer
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :