CommuniquéCultureFranceNews

Maghreb des films : EVÉNEMENT À L’ENS

C’est en mai 1978 que Guy Hennebelle crée Cinémaction, avec la revue Ecran 78 dont il était l’un des collaborateurs réguliers et les Editions de l’Atalante.

Maghreb des films : EVÉNEMENT À L’ENS

SAMEDI 15 DECEMBRE

45 rue d’Ulm, 75005 Paris

A Partir de 13h45, en salle Dussane

C’est en mai 1978 que Guy Hennebelle crée Cinémaction, avec la revue Ecran 78 dont il était l’un des collaborateurs réguliers et les Editions de l’Atalante.

Son titre « Dix ans après mai 68… aspects du cinéma de contestation » a quasiment valeur de manifeste.

La revue se veut pluri thématique, n’excluant aucune étude ou réflexion sur les hommes, les œuvres ou les histoires du cinéma, ainsi que sur les différents champs des pratiques et des théories , « … dans une optique non seulement cinéphile, mais aussi socio-culturelle. » précise Guy Hennebelle en 1983 (La GAZETTE CinémAction n°3).

S’y côtoieront les cinémas d’avant-garde, ceux du Maghreb ou d’Afrique noire, voire de Hollywood ou des régions, aussi bien que les thèmes de l’Holocauste à l’écran, le cinéma au féminisme, 20 ans d’utopie cinématographique, les enseignements, les jeux de l’argent et du pouvoir, l’émigration …

DÉROULÉ DU PROGRAMME :

14h : Présentation du n°166 de CinémAction dirigé par Sébastien Layerle et Monique

Martineau Hennebelle, et évocation du rôle crucial de Guy Hennebelle et de CinémAction dans la connaissance et la diffusion du cinéma algérien.

Avec : Monique Martineau-Hennebelle (CinémAction), Sébastien Layerle (Paris 3), Mohand Ben Salama (co-coordinateur de Cinémas du Maghreb – CinémAction, n° 14, Papyrus éditions, 1981), Olivier Hadouchi (chercheur et programmateur indépendant) et Salima Tenfiche (Paris 8).

Table-ronde modérée par Marie Pierre-Bouthier (ENS/Paris 1).

16H : Projection de Elles (1966) et Algériennes, trente ans après (1995) de Ahmed Lallem.

En 1966, quatre ans après l’indépendance, de jeunes lycéennes Algériennes livrent leurs espérances politiques et personnelles au sortir d’une guerre, et à l’entrée d’une nouvelle ère.

Trente ans après le court-métrage « Elles », Ahmed Lallem (né en 1940 à Sétif) retrouve quatre de ces lycéennes, et les fait revenir sur ce qu’elles sont véritablement devenues dans l’Algérie contemporaine…

18h : Verre de l’amitié

 

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :