FranceNews

Lyon : Des Algériens dans trafic de devises

Un procès s’est ouvert ce lundi à Lyon (France) faisant comparaître 13 individus suspectés d’avoir fait transiter illégalement plus de 70 millions d’euros entre la France, l’Italie, l’Algérie et Dubaï, entre 2017 et 2018, rapporte ce mardi Le Progrès cité par notre confrère TSA.

Lyon : Des Algériens dans trafic de devises

Par : Lakoom-info

Un procès s’est ouvert ce lundi à Lyon (France) faisant comparaître 13 individus suspectés d’avoir fait transiter illégalement plus de 70 millions d’euros entre la France, l’Italie, l’Algérie et Dubaï, entre 2017 et 2018, rapporte ce mardi Le Progrès cité par notre confrère TSA.

Le réseau consistait dans le transport d’un véhicule chargé d’argent liquide puis de bijoux entre Lyon, Paris, l’Italie et le sud de la France. Des « paquets d’argent », estimés selon les voyages à entre 300.000 et plus d’un million d’euros, étaient transportés de Paris jusqu’à la ville Italienne d’Arezzo, en Toscane, réputée pour ses orfèvreries.

Sur place, l’argent était échangé contre des bijoux qui étaient remis à d’autres contacts dans le sud de la France, à Antibes ou Marseille. « Une grande partie des bijoux étaient ensuite expédiée en Algérie, évitant ainsi des transferts d’argent onéreux et risqués », fait savoir Le Progrès.

Les treize membres du réseau, dont trois femmes, sont poursuivis entre autres en vertu du chef d’inculpation de « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni de 10 ans d’emprisonnement ».

Le cerveau suspecté du réseau, Mohamed C., désigné par tous comme le donneur d’ordres, échappe quant à lui à la justice Française, malgré un mandat d’arrêt international. Selon les prévenus, l’individu résiderait à Dubaï.

La Rédaction

 

Montrer plus
Erreur, aucun identifiant de pub n'a été mis! Vérifiez votre syntaxe.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :